Politique

Présidentielle 2020: Quand Guillaume Soro écœure Alassane Ouattara

Présidentielle 2020: Quand Guillaume Soro écœure Alassane Ouattara

L’annonce faite le samedi 18 aout dernier au palais des sports d’Abidjan par l’Union des Soroistes, un mouvement proche du président de l’assemblée nationale Guillaume Soro de voir leur mentor dans la course à la présidentielle de 2020, exaspère encore un peu plus au Rassemblement des Républicains (RDR, parti au pouvoir), croit savoir l’hebdomadaire Jeune Afrique dans sa version en ligne de ce jour.

"Guillaume Soro n’a jamais dit qu’il veut devenir président de la République. C’est nous qui voulons faire de lui un président de la République. Nous faisons des calculs. Nous étions 18 000, il y a un an, et aujourd’hui nous sommes 58 000 à 60 000. Plus de 40 000, en moins d’un an, qui peut faire mieux ?" avait dit le président de l’UDS, ajoutant :" L’Union des Soroistesétant un mouvement politique, présentera à l’élection présidentielle de 2020 Monsieur Guillaume Kigbafori Soro comme candidat de l’UDS."

Selon JA, Alassane Ouattara aujourd’hui est exaspéré par l’attitude de son ancien Premier ministre à qui il avait conseillé d’être plus solidaire avec le parti, 24 heures après l’amnistie dont a bénéficié le chef de protocole de M. Soro, Souleymane Kamagaté dit Soul To Soul.

Encore qu'Alassane Ouattara a demandé à Guillaume Soro de ne plus fréquenter Bédié mais il a refusé. De plus, celui-ci  a des contacts réguliers avec certains membres du Fpi. Ce qui entretient le doute sur ses intentions concernant 2020.

Le 8 août dernier, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) dirigé par Henri Konan Bédié a mis "fin" à son appartenance au groupement politique RHDP (fondé en 2005 par cinq partis dont le RDR et le PDCI) et annoncé une plate-forme de collaboration avec les Ivoiriens qui partagent sa vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée et soucieuse des droits, des libertés et du bien-être de ses populations".

 

Commentaires