Politique

Présidentielle 2020, PDCI/ Guikahué: "La route sera difficile, maintenons le cap"

Présidentielle 2020, PDCI/ Guikahué:

En Côte d'Ivoire c'est déjà 2020. Ce dimanche 8 avril à Abidjan, c'était à la rentrée politique de la section PDCI de Marcory. A cette occasion, le secrétaire exécutif du Parti du parti de Bédié s'est prononcé sur l'alternance lors de la prochaine présidentielle de 2020. Selon Maurice Kakou Guikahué, l retour du PDCI au pouvoir sera très dificile et il va faloir que les militants du parti restent mobiliser

"La route sera difficile, maintenons le cap", a reconnu M.Guikahué, à la rentrée politique de la section PDCI de Marcory, au Sud d’Abidjan.

Concernant le projet de parti unifié devant naître de la fusion des formations de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) dont les principaux partis sont le PDCI et le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), Maurice Kakou Guikahué a réaffirmé qu’il n’a "pas signé le manifeste".

"Je n’ai rien signé", a insisté M.Guikahué, dénonçant "des allégations mensongères" des journaux proches du pouvoir.

"Je ne suis pas le chef de délégation du PDCI, dans le comité de haut niveau (chargé d’élaborer les textes du parti unifié) pour signer un quelconque document. Je m’inscris en faux contre ces allégations mensongères", a-t-il soutenu.

Samedi, le secrétaire exécutif a démenti avoir "signé le manifeste du parti unifié", comme indiqué par des journaux, et invité les militants "à faire attention", à une réunion à Gagnoa (centre-ouest).

L'ex-parti unique conditionne la création du parti unifié à un engagement du RDR à soutenir son candidat lors de la présidentielle de 2020.

"Si parti unifié il doit y avoir, ce sera après l’alternance (…) pour l’instant, il est hors de question que le PDCI se saborde", avait déclaré le porte-parole adjoint du PDCI, Jean-Louis Billon, lors d’une cérémonie d’hommage à Henri Konan Bédié, le 10 mars à Yamoussoukro (capitale politique).

En septembre 2014, M.Bédié avait appelé à soutenir la candidature de l’actuel chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara à l’élection présidentielle de 2015, souhaitant une alternance, en 2020, entre sa formation et le RDR pour la gestion du pouvoir.



avec afrique-sur7.fr  

Commentaires