Politique

Présidentielle 2020 : Ouattara et Bédié pas d’accord sur le mode de choix du candidat RHDP

Présidentielle 2020 : Ouattara et Bédié pas d’accord sur le mode de choix du candidat RHDP

Qui sera le candidat du parti unifié à la prochaine présidentielle de 2020 ? La question reste posée vu les dernières sorties médiatiques des deux leaders du RHDP. Si Bédié affirme que son parti le PDCI aura un candidat en 2020, Alassane Ouattara, lui estime que tout le monde pourra se présenter. Le président ivoirien a ajouté que le meilleurs de ces candidats sera choisi puis soutenu par le RHDP. Ainsi une question trottine dans l’esprit des ivoiriens : Quel candidat sera choisi par Ouattara et Bédié ? Nos confrères de Jeune Afrique ont passé en revue toutes les éventualités possibles.

Le mode de désignation du candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition au pouvoir et future fédération de partis, n’est pas encore connu. Mais le décryptage des propos tenus par le président Alassane Ouattara, président d’honneur du Rassemblement des républicains (RDR), et son allié Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), donnent des indices.

En effet, l’observateur averti a sans doute remarqué que Bédié n’a pas évoqué dans sa déclaration « l’alternance » brandie par ses partisans depuis son appel dit de Daoukro, en septembre 2014, mais a préféré développer des éléments de langage faisant la part belle à la conciliation et au consensus.

Ouattara plaide pour « le meilleur »

De son côté, Alassane Ouattara a levé un coin de voile sur la méthode qui pourrait être utilisée pour parvenir à une candidature unique au sein du RHDP. « En 2020, tout le monde pourra être candidat et le meilleur sera choisi par cette alliance de RHDP», a-t-il déclaré, à l’issue d’un entretien à l’Élysée avec le président Emmanuel Macron, deux jours après la sortie de Bédié.

Bédié et de Ouattara, préparent leurs bases respectives à suivre ce qui, dans le fond, semble déjà décidé

L’explication des propos de Ouattara sont simples : les six partis politiques de la mouvance présidentielle désigneront leurs candidats à la candidature à la présidentielle. Parmi ces derniers, le RHDP choisira le ticket – à la présidence et à la vice-présidence – qui portera ses couleurs.

Pour Innocent Gnelbin, président d’Initiative ivoirienne pour la démocratie et le développement (2IDé), les discours de Bédié et de Ouattara, « sont tenus dans cette forme, pour préparer leurs bases respectives à suivre, dans quelques mois, ce qui, dans le fond, semble déjà décidé. Ce qui se joue dans les propos des uns et des autres est davantage le rapport de force naturel, au sein de ce groupement politique, en vue d’avoir les meilleurs positionnements, rien d’autre ».

Une analyse que partage le politologue Sylvain N’Guessan, pour qui « la divergence apparente entre les acteurs porte sur l’ordre hiérarchique : qui sera candidat à la présidence et qui sera candidat à la vice-présidence et au titre de quel parti ? Pour le parti unifié, c’est une question de temps, les discussions se poursuivent et je pense qu’ils y arriveront ».

 

 

avec Jeune Afrique

Commentaires