Politique

Président de conseil régional et ministre : Koulibaly qualifie l’ordonnance d’illégale

Président de conseil régional et ministre : Koulibaly qualifie l’ordonnance d’illégale

L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Mamadou Koulibaly, fondateur de LIDER (Liberté et démocratie pour la République, opposition) a qualifié d’illégale, l’ordonnance de levée de l'incompatibilité entre la fonction de président de conseil régional et ministre. 

"Une autre ordonnance illégale du Dr. Ouattara qui modifie l’incompatibilité d’être à la fois membre du gouvernement et président de Conseil Régional, inscrite à l’article 125 de la loi 2000-514 portant Code électoral déjà modifié plusieurs fois déjà", a écrit M. Koulibaly sur Twitter.

Mercredi, le gouvernement a adopté "une ordonnance modifiant l'article 25 de la loi portant code électoral ainsi que son projet de loi de ratification. Cette ordonnance lève l'incompatibilité entre la fonction de président de conseil régional et de celle de membre du gouvernement".

"La fonction de président de conseil régional peut désormais être exercée par un membre du gouvernement tout comme celle du maire".

Sept membres du gouvernement, candidats aux régionales, ont été déclarés élus à l'issue des élections du 13 octobre.

Il s’agit entre autres d’Albert Toikeusse Mabri (ministre de l’Enseignement Supérieur), Kobenan Kouassi Adjoumani (ministre des Ressources Animales et Halieutiques), Eugène Aka Aouélé (ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique), Anne Désirée Ouloto (Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité), Alain Donwahi, (ministre des Eaux et Forêts), Pascal Abinan (ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale).



afrique-sur7.fr

Commentaires