Politique

Plusieurs blessés dans une fusillade au siège de YouTube

Plusieurs blessés dans une fusillade au siège de YouTube

Une fusillade a éclaté à l’heure de déjeuner près du quartier général de YouTube. Le siège du célèbre site d'hébergement de vidéos, situé à San Bruno, au sud de San Francisco (Californie), a fait l’objet d’une intervention de la police après des signalements de tirs.  

 

 

L’assaillante se serait suicidée, après avoir tiré, selon plusieurs médias américains, sur son petit ami et blessé six autres personnes. Au total, quatre victimes ont été transportées à l’hôpital pour des blessures par balle.

 

« Nous répondons à un tireur actif. Merci de rester éloignés de Cherry Ave et Bay Hill », avait tweeté la police municipale mardi midi. L'attaque se serait produite dans « une cour intérieure » où les employés déjeunent habituellement. Près de 1 700 personnes travaillent dans ces locaux de cette filiale de Google.

 

D'après un témoin indirect de la scène cité par CNN, « une femme a fait irruption au moment du déjeuner et semblait tirer sur une personne en particulier ». « Jusqu'à présent, les autorités ne pensent pas qu'il s’agit d'un acte de terrorisme, mais plutôt d'un cas de violence domestique ou professionnelle - bien que l'enquête ne fasse que commencer », rapporte une source policière auprès du Los Angeles Times.

 

Scènes de panique

Todd Sherman, un des employés de la firme, a témoigné sur Twitter avoir vu « des gens fuir le bâtiment en panique » et « des gouttes de sang sur le sol et les escaliers ».

Un autre employé a tweeté s’être « barricadé dans une salle avec des collègues » après avoir entendu des coups de feu. Il a dit plus tard avoir été évacué.

 

Des images diffusées sur les chaînes de télévision locales montrent des employés à l’extérieur les mains levées. Les personnes évacuées semblent former une file d'attente avant d'être fouillées individuellement par la police.

 

Google a également réagi. « Nous coordonnons avec les autorités et nous fournirons des informations officielles de Google et de YouTube dès qu'elles seront disponibles », ont indiqué des responsables.

« Nos pensées et nos prières s'adressent à toutes les personnes concernées. Merci à nos phénoménaux agents des forces de l'ordre et premiers intervenants qui sont actuellement sur les lieux », a déclaré Donald Trump sur Twitter quelques minutes après la confirmation du décès de l’assaillante.

Commentaires