Politique

Plan d’urgence pour Abobo : pourquoi maintenant ?

Plan d’urgence pour Abobo : pourquoi maintenant ?

Amadou Gon Coulibaly a annoncé face aux militants RDR d’Abobo des investissements d’environ 174 milliards de francs CFA pour la commune d’Adama Toungara.

C’était au cours d’un meeting à Abobo le dimanche 3 septembre 2017 que le Premier ministre a fait cette déclaration ressemblant fort à une promesse électorale. Amadou Gon Coulibaly, tout comme les autres cadres du Rassemblement des républicains, est bien conscient du rôle important joué les militants d’Abobo dans l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir.

Après la crise postélectorale, cette agglomération a même hérité du surnom de « commune martyr ».  Mais, tout porte à croire qu’elle ait  été rangée aux oubliettes par ceux qui vantaient ses qualités de commune résistante frappée par l’insécurité galopante, le manque d’infrastructures, les problèmes d’eau et d’électricité.

Il faut aussi ajouter que les Républicains n’ont vu que du feu concernant la banque des militants.  

« C’est sur vous que repose le parti. Un congrès est une occasion  de faire un bilan et de se projeter dans l’avenir. Venir à Abobo, était un symbole pour moi. Personne ne peut oublier Abobo. Le RDR n’a pas oublié Abobo, ne peut pas oublier Adjamé ni Anyama. Nous sommes fondamentalement et par essence reconnaissants. Le RDR doit être un RDR qui va au congrès dans l’union », a tenté de se défendre Amadou Gon Coulibaly.

En réalité, il s’agit pour ce proche du chef de l’Etat de galvaniser les militants à moins d’une semaine du 3ème congrès des Républicains.

C’est un secret de polichinelle, le découragement a gagné le rang des militants du RDR.

Ce discours d’Amadou Gon est censé apaiser les cœurs afin que les assises du 9 et 10 septembre soient une parfaite réussite.

Attendons de voir si les milliards annoncés pourront remobiliser les militants d’Abobo. En tout cas, le choix d’annoncer ces milliards uniquement maintenant n’est pas fortuit.

 

 

 

Commentaires