Politique

parti unifié: Quelle réaction du PDCI après le congrès du RDR ?

parti unifié: Quelle réaction du PDCI après le congrès du RDR ?

La position du PDCI semble de plus en plus mitigée au sujet du parti unifié. Alors que le RDR vient d'adopter les textes fondateurs de cette nouvelle entité politique lors de son congrès extraordinaire du week-end dernier, la réaction du parti d'Henri Konan Bédié est du reste très attendue.

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié ont certes signé l'accord de principe pour aller au parti unifié, mais les deux locomotives de la coalition RHDP au pouvoir continuent d'afficher des dissensions quant à la matérialisation de ce projet politique. Ces dissensions s'observent surtout au niveau de la désignation du candidat à la présidentielle de 2020.

Lors du congrès extraordinaire du Rassemblement des républicains (RDR) tenu ce samedi, le président Ouattara a encore lâché : « Le meilleur d’entre nous sera désigné, par vous, comme candidat unique du RHDP en 2020. » Cette déclaration est totalement l'inverse de la position du président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) qui milite plutôt en faveur d'une candidature d'un cadre de son parti.

Le ministre Patrick Achi, envoyé du vieux parti aux assises du RDR, avait rassuré les alliés de la rue Lepic que « le 12 avril 2018, le président Bédié a signé l’accord politique du RHDP, marquant ainsi solennellement la volonté du PDCI-RDA d’aller à la création du RHDP, parti politique creuset de tous les houphouëtistes. Le PDCI fera sa part de chemin ».

Cependant, ce même jour, à l'occasion d'une cérémonie d'hommage au Sphinx de Daoukro à Koun-Fao, le Secrétaire exécutif Kakou Guikahué, avait rappelé la position de son président : « Le plus grand hommage que nous puissions rendre au président Henri Konan Bédié est d’exécuter avec rigueur, et ce, dans l’union et la discipline, ses instructions dont la plus chère à son cœur, je répète la plus chère à son cœur, est la victoire, après tant de sacrifices consentis pour la Côte d’Ivoire, d’un cadre militant actif du PDCI-RDA, à l’élection présidentielle de 2020. »

Aussi, face à cette dichotomie dans les différentes déclarations, la position officielle et définitive du PDCI-RDA quant au parti unifié et surtout au choix du candidat est très attendue. Le parti de Bédié emboitera-t-il le pas au RDR en adoptant les textes fondateurs du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ou plutôt le rejettera-t-il ? Le PDCI acceptera-t-il de se faire hara-kiri après avoir soutenu l'élection (2010) et la réélection (2015) du président Ouattara ?

Pour N’Gbala Dominique Kouamé, cadre du parti créé par Félix Houphouët-Boigny, « nous sommes en démocratie et autant les autres partis se sont prononcés en faveur ou contre le projet de parti unifié lors de congrès extraordinaires, autant le PDCI devrait pouvoir donner la parole à ses militants, afin qu’ils se prononcent, une fois pour toutes. Il suffit donc d’organiser un congrès extraordinaire pour que la question soit tranchée, pas besoin de faire des vagues pour cela. »

Mais pour le député PDCI de Daoukro, Olivier Akoto, il n'y a pour l'instant pas d'urgence, car les présidents Ouattara et Bédié sauront prendre la décision qui sied au moment opportun, comme ils l'ont toujours fait.

 

 

afrique-sur7.fr



Commentaires