Politique

Ouverture à Nouakchott du 31ème sommet ordinaire de l'UA sous le thème de la lutte contre la corruption

Ouverture à Nouakchott du 31ème sommet ordinaire de l'UA sous le thème de la lutte contre la corruption

Le 31ème sommet ordinaire de l'Union africaine (UA), placé sous le thème "Remporter la lutte contre la corruption, une voie durable vers la transformation de l'Afrique", a été ouvert ce dimanche à Nouakchott, la capitale mauritanienne.

Lors de son discours d'ouverture, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'UA, a indiqué que les pays africains sont "confrontés à de multiples défis", notamment le défi de la transformation de leurs engagements en action concrète et durable.

L'année 2018 a été proclamée comme "l'année africaine de la lutte contre la corruption", a rappelé M. Faki, ajoutant que les méfaits de ce fléau se traduisent par la perte de ressources au montant astronomique.

Il a souhaité que la célébration du 11 juillet de chaque année comme journée de lutte contre la corruption permettra d'impliquer tous les segments de la population africaine dans ce combat.

Mohamed Ould Abdel Aziz, président de la Mauritanie qui accueille ce sommet de deux jours réunissant une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement africains, a pour sa part estimé que "la victoire contre la corruption est un gage du développement du continent africain", soulignant que les retombées de la lutte contre la corruption dans les pays ont permis de "financer des projets vitaux, notamment dans les domaines de l'énergie, du transport et des infrastructures de base".

Durant ce sommet de Nouakchott, les dirigeants africains devraient également se pencher sur d'autres grands sujets régionaux, notamment la réforme institutionnelle de l'UA, les questions de paix, de sécurité et de stabilité, la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) africaine.

Le président de la Commission de l'UA a appelé à l'unité et aux efforts conjoints des pays africains pour relever de différents défis du continent, soulignant que "les circonstances et l'intérêt de l'Afrique appellent au dépassement de soi, au compromis et au sens de l'intérêt général".

Commentaires