Politique

Horizons 2020 / Ouattara reviendra t-il diriger le RDR ?

Horizons 2020 / Ouattara reviendra t-il diriger le RDR ?

Dans une interview publiée le jeudi 9 février 2017 par le quotidien « Le Patriote » relativement à la tenue prochaine d’un congrès du RDR, le ministre Gilbert Koné Kafana, secrétaire général adjoint du RDR chargé de l’administration, de l’organisation et du patrimoine, suscite l’émoi.

 

Alors que le président ivoirien Alassane Ouattara, à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux ce mercredi 4 janvier 2017 au Palais présidentiel, faisant référence à son activité tant dans la finance et dans la politique, avait indiqué qu’après 50 ans, il comptait prendre sa retraite à la fin de son mandat en 2020, certaines voix optent pour son retour à la tête du RDR.

Quelques heures après la déclaration du président de la république, Joël N’Guessan, le porte-parole du parti au pouvoir estimait que c’est le respect d’une parole donnée. « Le président Ouattara est un homme de parole. Il n’a fait que confirmer ce qu’il ne cesse de dire depuis plusieurs mois. Il est rare sous nos tropiques de voir un président en exercice dont le bilan à la tête de son pays est très positif annoncer son retrait prochain de la vie politique. Le président Ouattara mérite d’être salué et félicité », s’était-il réjouit

D’un point de vue contrasté, certains cadres de son parti pensent que le Rdr va mal et que l'ordre reviendra avec le retour de l’actuel président ivoirien à la tête du parti. La question hante de jour en jour les esprits : Alassane Ouattara reviendra-t-il à la tête du Rdr après la présidence? En tout cas son « come back »  a été annoncé comme probable « Un retour, bien sûr, du président Ouattara à la tête du parti. Puisqu’aujourd’hui, rien ne l’empêche d’être le président du parti et ce n’est pas demain que nous allons nous séparer de lui », a déclaré Gilbert Koné.

Cette sortie de Gilbert kafana a agité la classe politique, nombreux sont ceux qui ont commenté la déclaration du député maire de Yopougon. Si le président de la république se garde bien de dévoiler ses intentions, force est de constater que la porte du parti lui reste grandement ouverte et se préparerait pour être un recours.

Le débat sur le probable retour d’Alassane Ouattara à la tête du rdr continue de susciter des réactions et ce, en dépit des explications de certains cadres du parti. La dernière en date est cette réflexion du sécrétaire national du FPI, Diabaté Bêh. « Si des responsables du RDR notamment le ministre Gilbert Kafana souhaite que Ouattara revienne à la tête du RDR, cela veut dire que personne n’est capable de gérer ce parti. Et que sans Ouattara, le RDR est fini. C’est aussi pour cette raison je me suis opposé à ceux qui souhaitent un retour de Gbagbo à la tête du FPI. Parce que cela voudrait aussi dire que si Gbagbo n’est pas là, le FPI meurt. C’est la même chose qu’il faut comprendre par le souhait de Kafana. Il est en train de démontrer que ce parti ne peut survivre à Ouattara, tout comme c’est le cas au PDCI avec Henri Konan Bédié » Diabaté Bêh secrétaire national au FPI (opposition pro-Gbagbo)

A travers cette réflexion, on voit clairement qu’il déplore  des insuffisances des cadres du parti républicain ivoirien à gerer leur parti en l'absence de Ouattara. Une occasion de plus pour élucider le sens de son combat au sein du fpi notamment contre ceux qui ont toujours rêvé du retour de gbagbo à la tête du FPI.

En effet Alassane Ouattara aurait pu être le sauveur de son parti dans  la crise de succession qui plane sur le RDR. Elle se serait dénouée sans lui car il n’apparait plus comme indispensable. L’ex président du RDR n'a pas préparé sa succession. Ca va faire réfléchir car il bénéficie encore d'une aura considérable auprès des militants mais il a perdu la main sur l'appareil.

 

Commentaires