Politique

Municipales 2018/Youssouf Sylla: "Je ne peux pas laisser mon fauteuil pour un candidat du Rdr"

Municipales 2018/Youssouf Sylla:

Le maire de la commune d’Adjamé, Youssouf Sylla, a déclaré qu’il cédera son fauteuil à un cadre du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) autre que celui du Rassemblement des Républicains (Rdr, parti au pouvoir), pour les prochaines élections municipales, dans un entretien à Le Nouveau Réveil, de ce mardi 13 février.

"Je n’annonce pas ma candidature officiellement et j’attends la décision de la direction du parti. Et comme nous devons aller en Rhdp, il faut attendre pour savoir si nous serons retenus comme candidat du Rhdp ou pas. Et comme je l’ai toujours dit, le Rhdp m’intéresse. Donc si le président me demandait de quitter mon poste pour le donner à un cadre membre du Rhdp, je serai prêt à le faire. Pour l’intérêt du Rhdp, je serai prêt à me soumettre à la décision de la direction. A condition que ce soit pour un candidat issu d’un parti membre du Rhdp, et non pour un autre cadre qui ne peut pas nous amener la victoire" a-t-il dit.

Youssouf  Sylla, élu à la tête de la mairie d’Adjamé en 2001, a dû faire face à Farikou Soumahoro, également cadre du Rdr, en ce qui concerne les municipales de 2013.

"Non, non, je ne peux pas laisser mon fauteuil pour un candidat du Rdr. Cela ne serait pas juste. Nous nous sommes battus et il ne faudrait pas que l’on nous prenne comme des pousseurs d’une vieille voiture", a insisté le successeur de Pierre Amondji.

Poursuivant, M. Sylla a étayé : "Quand une vieille voiture refuse de s’allumer et que des personnes viennent aider le chauffeur en poussant cette voiture pour la rallumer, des que cette voiture est allumée, elle émet la fumée du moteur sur ceux qui l’ont aidé et part prendre d’autres passagers devant. C’est ce sort qu’on veut nous faire subir. Mais nous ne pouvons accepter ce rôle de pousseurs de voiture. Que ceux qui ont poussé la voiture montent d’abord et arrivent à leur destination avant de pouvoir prendre d’autres personnes".

"C’est pourquoi, depuis quelques jours, je cherche à parler à la direction du Rdr mais l’on ne prend pas mes coups de fil. Je serai obligé de me rendre au secrétariat général du parti pour dire ce que je pense", a tenu à clarifier le maire d’Adjamé.

Commentaires