Politique

Municipales 2018: Le maire sortant de Ouragahio renonce à se représenter en espérant une nouvelle CEI

Municipales 2018: Le maire sortant de Ouragahio renonce à se représenter en espérant une nouvelle CEI

Le maire sortant de la commune de Ouragahio (17 km Gagnoa), Dr Pierre Dacoury-Tabley, a annoncé solennellement, mardi, à Ouragahio, qu’il avait renoncé à se représenter au scrutin du 13 octobre, en espérant qu’une nouvelle Commission électorale indépendante (CEI) sera désignée.

S’adressant à toutes les couches sociales de sa commune, il a indiqué que c’est en « pleine conscience » qu’il n’a pas déposé sa candidature au niveau de l’actuelle CEI, qui a été, dit-il, « décriée » par le chef de l’Etat lui-même, dans son adresse à la nation le 6 août.

« Il faut que toutes les bonnes volontés, soucieuses de paix, se mobilisent et encouragent le chef de l’Etat, à achever le travail d’apaisement qu’il  a commencé, depuis son message à la nation », a recommandé celui-là même qui avait été élu en 2013, sous la bannière indépendante.

Dacoury-Tabley a rejoint le Front Populaire Ivoirien (FPI-opposition), en qualité de secrétaire national à la diplomatie, depuis le dernier congrès de Moossou (50 km d’Abidjan).

« Je ne renonce pas à ma candidature, mais j’attends que la CEI soit réformée, conformément aux engagements du chef de l’Etat », a expliqué le maire, qui s’est excusé auprès de tous ceux que cette décision a pu choquer.

Le président de la République a annoncé le 6 août, que la CEI devait être réformée dans sa composition actuelle, conformément aux recommandations de la Cour africaine des droits de l’homme.

Le dépôt des dossiers à la  CEI est clos depuis le 29 août.

Commentaires