Politique

Mort de Kadhafi: une nouvelle piste surgit sept ans après

Mort de Kadhafi: une nouvelle piste surgit sept ans après

L’homme d’affaires qatari influent Sultan ben Suheim ben Hamad al-Thani a fait des révélations concernant les crimes présumés de l’ancien émir du Qatar, parmi lesquels figurerait le meurtre de l’ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

 

L’ancien émir du Qatar, Hamad ben Khalifa Al Thani, était directement impliqué dans la mort du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, le 20 octobre 2011, a déclaré le 7 mars dernier un homme d’affaires influent qatari, Sultan ben Suhaim ben Hamad al-Thani, à la chaîne de télévision al-Arabiya.

D’après l’homme d’affaires, qui dirige la compagnie royale SST Holding, ce n’est pas le seul crime commis par Hamad ben Khalifa.

 Le 9 mars, le site libyen Afrigatenews a aussi publié un article à ce sujet citant des propos de Sultan ben Suhaim ben Hamad al-Thani. Ce dernier est persuadé que son père, cheikh Suhaim ben Hamad Abdallah, aurait été tué et que l’ancien émir qatari serait impliqué dans ce meurtre «perfide» commis en 1985.

 

Sputnik

Selon les informations officielles, Suhaim ben Hamad Abdallah est mort d’une crise cardiaque. Toutefois, son fils affirme disposer de preuves attestant qu’il a été empoisonné.

D’après Afrigate, des témoignages publiés précédemment confirmeraient les propos de Sultan ben Suheim ben Hamad sur l’implication de l’ex-émir du Qatar dans l’assassinat de Mouammar Kadhafi.

Hamad ben Khalifa Al-Thani a gouverné le Qatar de 1995 à 2013 avant d’abdiquer pour transmettre le pouvoir à son fils Tamim ben Hamad. Il est plus connu en Occident pour avoir créé la chaîne arabe d'informations en continu Al Jazeera.

Commentaires