Politique

Maroc : balance ton directeur !

Maroc : balance ton directeur !

Le procès de Taoufik Bouachrine, le directeur de la publication du quotidien marocain Akhbar al-Youm et du site Alyaoum 24, accusé d'agressions sexuelles et viols, doit débuter ce jeudi.

 

Quelques jours avant sa spectaculaire arrestation à Casablanca, le 23 février, suivie de sa mise en examen pour « agressions sexuelles et viol », Taoufik Bouachrine, directeur de la publication du quotidien marocain Akhbar al-Youm et du site Alyaoum 24, avait publié un éditorial de soutien à l’islamologue égypto-suisse Tariq Ramadan, incarcéré en France pour… les mêmes motifs. Une coïncidence qui n’est qu’apparente, cet édito étant, selon nos informations, l’une des raisons qui ont décidé ses collaboratrices, Naïma Lahrouri et Khouloud El Jabri, à déposer plainte contre lui. Depuis, plusieurs autres victimes présumées se sont manifestées, et les enquêteurs auraient saisi une vingtaine de sextapes « compromettantes ».

Proche du Parti de la justice et du développement (PJD) et plus particulièrement de l’ex-Premier ministre Abdelilah Benkirane, Bouachrine, qui nie les faits, affirme avoir été « piégé » par la police, qui aurait dissimulé des caméras dans son bureau, lieu supposé de ses rendez-vous de début de soirée. L’ouverture de son procès devant la Cour criminelle de Casablanca est fixée au… 8 mars, Journée internationale des droits des femmes ! Cette fois, il s’agit bien d’une coïncidence.

Commentaires