Politique

Marche de la colère/ La pluie en colère contre Affi N’guessan

Marche de la colère/ La pluie en colère contre Affi N’guessan

La marche de protestation du Front populaire ivoirien (FPI), tendance Affi N’guessan, dite marche de la colère, s’est tenue ce samedi 17 juin 2017 sous la furie de la pluie. Une pluie abondante s’est déchainée sur les marcheurs rendant la moisson très maigre.

Ce qui était censé être une colère du peuple contre la gestion de l’Etat par le régime Ouattara, s’est mué en une colère de la pluie contre les initiateurs de la marche. Naturellement les détracteurs de Pascal Affi N’guessan, président contesté du FPI y ont vu un déchainement de la nature contre celui qui voulait tourner la page Gbagbo. Tandis que ses partisans y voyaient une bénédiction divine. Il n’empêche que cette bénédiction a déconcerté nombre de partisans d’Affi N’guessan à telle enseigne qu’il a fallu démarrer cette marche à 11 heures pourtant initialement prévue à 8 heures. Bien évidemment la guerre des chiffres bat son plein. Un millier pour les organisateurs, 400 selon la Police. Toutefois, la moisson est très maigre. Il n’est point erroné de parler d’échec cuisant car l’enjeu de cette marche était de repositionner Affi N’guessan, chef de file de l’opposition, selon le pouvoir d’Abidjan, sur l’échiquier politique ivoirien au lendemain du succès de la tournée de l’autre tendance du parti à l’Ouest du pays, du 14 au 19 mars 2017, et de la célébration de la fête de la liberté à Akouré, dimanche 30 avril 2017, par cette dissidence. Ainsi, la requête du pouvoir d’Etat en 2020, autre objectif de cette marche passe inexorablement par une réconciliation entre les deux tendances du parti de Laurent Gbagbo. Malheureusement ou heureusement, ces deux tendances continuent de faire le lit du régime Ouattara. Le flop d’Affi est sujet aux ricanements chez les radicaux, adeptes du concept Gbagbo ou rien. Beaucoup d’épines restent à être enlevées au FPI sur le chemin du palais présidentiel.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, foule et plein air

Commentaires