Politique

Manifestation des ex-combattants : la CNDHCI préoccupée par la situation

Manifestation des ex-combattants : la CNDHCI préoccupée par la situation

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDHCI) se dit préoccupée par la situation qui prévaut au lendemain de la manifestation des ex-combattants à Bouaké.

A travers un communiqué publié le mardi 23 mai 2017, la CNDHCI a exprimé « sa compassion aux familles  des personnes décédées ». La commission a demandé au gouvernement de « prendre toutes les mesures toutes les mesures pour garantir la sécurité des biens et des personnes sur toute l’étendue du territoire ».

La CNDHCI n’a pas caché son inquiétude face à « la dégradation continue de la situation à Bouaké et dans plusieurs localités du pays ». Elle a appelé les démobilisés à faire preuve de responsabilité, de civisme et à tourner le dos à la violence.

La commission a rassuré quant à sa détermination à  « documenter tous les cas de violation des droits de l’homme afin que leurs auteurs soient punis ».

 

Commentaires