Politique

Mamadou Koulibaly appelle à la «mobilisation de tous» pour les municipales et régionales

Mamadou Koulibaly appelle à la «mobilisation de tous» pour les municipales et régionales

L'opposant ivoirien, Mamadou Koulibaly, candidat déclaré à la présidentielle de 2020, a appelé jeudi à la « mobilisation de tous» pour les élections municipales et régionales du 13 octobre prochain en Côte d'Ivoire estimant que « tout le monde est concerné ».  

 

 

 

 

« Vous voyez qu'aussi bien dans la planification du développement, dans l'administration quotidienne que dans l'organisation sociale, la commune est un élément hyper important des circonscriptions. Donc les gens doivent se mobiliser parce que tout le monde est concerné », a exhorté M. Koulibaly dans un enregistrement vidéo dénommé « Jeudi, c'est Koulibaly », une courte vidéo qu'il diffuse tous les jeudis sur la toile pour analyser une question de l'actualité de son pays.

 

En plus de cette importance de la commune pour le développement local, M. Koulibaly, qui est par ailleurs, l'ancien président de Liberté et démocratie pour la république ( LIDER, un parti politique d'opposition), a également dénoncé l'insuffisance des moyens octroyés aux conseils municipaux pour la gestion efficience de leurs localités.

 

« Là où il y a le souci, en même temps, qu'on donne au maire, 16 domaines de compétence de par la loi, on ne lui donne pas de moyens. C'est une difficulté et une situation à changer complètement », a-t-il estimé indiquant que « quand je serai président, je propose de modifier cette loi et d'accompagner le mouvement communal ».

 

Poursuivant, l'ancien président du parlement ivoirien, a suggéré que « pour les communes de l'intérieur du pays, par exemple, il s'agira de les accompagner par un régime financier, domanial et fiscal».

 

Cette insuffisance de moyens, a-t-il insisté, entrave la bonne gestion de la commune. « Là où les choses deviennent encore plus difficiles pour la gestion communale, c'est que le budget de la commune est adopté 6 ou 7 mois après le début de l'exécution du budget de l'État. Comment voulez-vous que les maires travaillent dans de bonnes conditions en mettant toutes ces barrières?», s'est-il interrogé affirmant que « cela entraîne la corruption ».

 Koulibaly a conclu son adresse en appelant les électeurs à être lucides dans leur choix à cette élection en distinguant les candidats qui peuvent apporter le développement à la commune de ceux qui viennent pour s'enrichir.

 

Mercredi, au terme d'un conseil des ministres, le gouvernement ivoirien a annoncé que les élections municipales et régionales sont fixées au 13 octobre 2018.

Commentaires