Politique

Mali : les pro-IBK jubilent, ceux de Soumaila crient au «hold-up électoral»

Mali : les pro-IBK jubilent, ceux de Soumaila crient au «hold-up électoral»

Les partisans du président Ibrahima Boubacar Keita, donné jeudi matin large vainqueur du second tour de l’élection présidentielle malienne, sont en train de jubiler dans plusieurs quartiers de Bamako là où ceux de son challenger, Soumaila Cissé, rejettent ce verdict et crient au « hold-up éléctoral», a constaté APA sur place.  

 

Selon les résultats provisoires communiqués en début de matinée, par le ministre de l’Administration territoriale,  le président sortant rempile pour un second mandat de 5 ans avec 67, 17% des voix contre 32,83% à l’opposant Soumaila Cissé.

 

Rencontré au quartier général de campagne de IBK, ce militant laise ainsi éclater sa joie : « Ma fierté d’abord est d’avoir un bon candidat, ensuite ma fierté ce sont ces femmes et ces hommes connus et inconnus qui ont mené cette campagne sans relâche, et bien sûr ma fierté, le peuple malien qui a su relever le défi ».

 

Du côté du quartier général de Soumaila Cissé on ne s’avoue pas vaincu, en témoigne les centaines de militants sortis dans les rues pour rejeter les résultats donnés par le ministre de l’Administration territoriale et proclamer leur confiance quant à la victoire de leur candidat.

 

Ainsi, Noushoun Sarr, conseiller spécial de Soumaila Cissé, a notamment déclaré : « Le régime en place a opéré un putsch électoral, un hold-up électoral. Les forces du changement et de l’alternance n’accepteront pas ces résultats. Et nous userons de tous les moyens légaux, y compris les marches de protestation, les meetings et les sit-in pour mettre fin à cette dictature électorale ».

 

Les candidats ont 48 heures pour introduire des recours auprès de la cour constitutionnelle qui les analysera avant de publier les résultats définitifs

Commentaires