Politique

Limogeage de Tiburce Koffi: Le ministre Maurice Bandaman lève le voile et donne les vraies raisons

Limogeage de Tiburce Koffi: Le ministre Maurice Bandaman lève le voile et donne les vraies raisons

Le Ministre Maurice Bandaman , Ministre de la Culture et de la Francophonie était, ce lundi 12 janvier , face à l’ensemble du personnel de l’Insaac (administration et corps enseignant).Le patron du département de la culture l’a expressément voulu ainsi pour apporter quelques éclairages sur les derniers évènements survenus à l’insaac.

« J’ai appelé Tiburce. Et lui ai dit que j’ai demandé et obtenu ton limogeage auprès du président de la République...J'ai mal de prendre une telle décision te concernant » . Pour le Ministre, le travail entamé par Tiburce Koffi à la tête de l’Insaac n’est pas à nier. « C’est un excellent travail et un hommage lui sera rendu pour cela».
On retiendra de la brève et concise intervention (une vingtaine de minutes) du Ministre Bandaman que l’ex DG a été débarqué à cause du dernier livre qu’il a publié et « qui porte atteinte à l’honorabilité du chef de l’Etat » .Pour lui Tiburce était placé à un haut poste de la fonction publique et « cette fonction est règlementée et régie par un code » .Poursuivant son idée, le Ministre a regretté que Tiburce (à qui il reconnait la liberté d’opinion ) n’ait pas démissionné avant de prendre une telle position qui mêle l’Insaac « aux turbulences liées aux précampagnes présidentielles ».
Le Ministre Bandaman a invité le personnel et le corps enseignant à faire bloc avec le nouveau DG M. Paul Marie Koffi Kossonou pour poursuivre et développer les acquis. 
Pour éviter toute ambiguïté, le ministre a informé son auditoire que le DG intérimaire qui aura incessamment le décret confirmant sa nomination est « prêté » à l’Insaac pour une mission qui durera juste le temps qu’il faudra car a-t-il relevé « j’ai grand besoin de ce collaborateur compétent dans mon cabinet ».
Le ministre a bouclé son adresse en indiquant que le nouveau DG de l’Insaac sera choisi et nommé par appel de candidature et doit être titulaire d’un doctorat pour conduire les mutations et reformes requises dans le cadre du système « LMD ».

INSAAC  

Commentaires