Politique

Levée de deuil de la mère du roi des Ashanti du Ghana - Le président Bédié dépêche une délégation à Kumassi

Levée de deuil de la mère du roi des Ashanti du Ghana - Le président Bédié dépêche une délégation à Kumassi

A l’occasion de la cérémonie de levée de deuil de la reine-mère, Nana Afia Kobi Serwaah Ampem II, sa majesté Otumfo Ossei Tutu II, roi des Ashanti, a dépêché une délégation à Daoukro auprès du président Henri Konan Bédié afin de l’informer du calendrier.  

Le peuple Baoulé issu de la descendance de la reine Abla Pokou est d’origine princière à la Cour royale des Ashanti.

 

Le président Henri Konan Bédié, à l’occasion, a mis en mission, le 7 décembre dernier à Kumasi au Ghana, une délégation conduite par l’ancien ministre des Affaires étrangères, Sem Jean-Marie Kakou-Gervais. Cette délégation était composée du député Marie-Ange N’dia, député de Sakassou, siège du Royaume des Baoulé et du Pr Jean-Noël Loucou, secrétaire général de la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro.

 

Hautement ponctuée par la présence du président de la République du Ghana, Nana Akufo Addo lors de cette cérémonie de levée de deuil, une forte et impressionnante participation du peuple ghanéen ainsi que des autorités politiques et administratives nationales et internationales a été notée.

 

La délégation du président Henri Konan Bédié, chef spirituel des Baoulé, a présenté ses hommages et son soutien à Sa majesté Otumfo Ossei Tutu II, roi des Ashanti, sur l’esplanade des manifestations, puis a été reçue en audience privée au Palais royal dans la salle du trône où le message du président du Pdci-Rda lui a été délivré et transmis.

 

A l’issue de cette audience privée prolongée, la délégation du président Henri Konan Bédié a partagé, au Palais du roi, le dîner restreint offert à cette occasion.

 

Au terme d’une année, le peuple Ashanti a partagé la douleur de la disparition de la très vénérée reine-mère, génitrice de Sa majesté Otumfo Ossei Tutu II.

 

L’unité du peuple Ashanti manifestée autour de Sa majesté Otumfo Ossei Tutu II au cours de l’année ayant suivi les obsèques de la Reine-Mère, est sans équivalent en Afrique et mérite d’être soulignée. Comme un seul homme, les peuples Ashanti, ghanéen et Akan se sont approprié le deuil de Sa majesté Otumfo Ossei Tutu II, roi des Ashanti, à la disparition de sa mère, en arborant des tenues selon la tradition, du noir ou du rouge, depuis le 14 novembre 2016, date de l’annonce du décès. Cette tradition qui vient du fond des âges, se perpétue comme un message culturel d’unité autour de valeurs intangibles transmises de génération en génération et en totale conformité avec le passé. La ferveur et la liesse populaires des milliers de participants venus de toutes les régions ainsi que la démonstration de force du peuple Ashanti manifestée lors de ces cérémonies, prouvent l’unité de ce peuple autour du roi qui, dans l’inconscient de tous les Ghanéens, incarne leur être collectif.

Commentaires