Politique

Les relations Lula-Obiang épluchées par le Brésil

Les relations Lula-Obiang épluchées par le Brésil

Au Brésil, l'ancien président Lula a été mis en accusation par le Parquet pour blanchiment d'argent.  

Il est accusé d'être intervenu auprès du président de Guinée Equatoriale Théodoro Obiang Nguema pour attribuer des marchés publics à une entreprise brésilienne.

La justice brésilienne se penche sur les relations entre Lula et la Guinée Equatoriale.

Le Ministère Public accuse l'ancien président d'avoir servi d'intermédiaire en faveur d'une entreprise brésilienne de travaux publics auprès du gouvernement de Teodoro Obiang Nguema.

L'entreprise ARG aurait ainsi remporté plusieurs contrats d'infrastructure dans le pays et payé 1 million de real brésiliens (environ 226.000 dollars) à Lula, par l'intermédiaire de son institut.

Les enquêteurs ont montré un reçu saisi au cours d'une perquisition réalisée au siège de l'Institut Lula il y a deux ans.

Lula est accusée de blanchiment d'argent. Ses avocats affirment que ces accusations sont fabriquées de toutes pièces.

Du côté de la Guinée-Equatoriale, le 3ème vice-premier ministre chargé des droits de l'Homme, Alfonso Nsue Mokuy, joint hier soir par la BBC, a dit ne pas être au courant de cette mise en accusation.

Il y a deux mois, le fisc saisit 16 millions de dollars, en argent liquide et en montres de luxe, près de São Paulo, à bord d'un avion en provenance de Guinée Equatoriale.

Ces biens appartenaient à Teodorin Obiang Nguema, vice-président du pays et fils du président Teodoro Obiang Nguema.

Cette deuxième enquête au Brésil est confidentielle.

Commentaires

encore D'Actu
ITV