Politique

Le Président Ouattara annonce la construction deux autres ponts à Abidjan dès 2015

Le Président Ouattara annonce la construction deux autres ponts à Abidjan dès 2015

Lors de son allocution pendant la cérémonie d'inauguration du 3ème pont, le président Alassane Ouattara a annoncé la construction de deux autres ponts dans la capitale économique ivoirienne.

Nous vous proposons son allocution

- Monsieur le Président Henri Konan Bédié 

- Madame la Première Dame,
- Madame Henriette Bédié ;
- Monsieur le Premier Ministre, 
- Madame et Messieurs les Présidents des Institutions de la République,
- Monsieur le Premier Ministre Seydou Diarra,
- Mesdames et Messieurs les Ministres,
- Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
- Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions de coopération bilatérale et multilatérale; 
- Monsieur le Président de la BAD,
- Monsieur le Président de la BOAD,
- Messieurs les représentants des institutions financières participant au projet,
- Messieurs les représentants de l’ensemble de nos partenaires financiers,
- Monsieur le Président Directeur Général du Groupe Bouygues,
- Monsieur le Directeur Général Délégué du Groupe Bouygues,
- Monsieur le Gouverneur du District d’Abidjan,
- Monsieur le Gouverneur du District de Yamoussoukro,
- Messieurs les Préfets de région et de Département,
- Mesdames et Messieurs les membres du corps préfectoral,
- Messieurs les Maires des Communes de Cocody et de Marcory,
- Mesdames et Messieurs les Elus,
- Honorables Chefs traditionnels et religieux,
- Officiers Généraux, officiers, sous-officiers et militaires du rang ;
- Messieurs les Présidents de Conseils d’administration, Directeurs Généraux, Directeurs centraux, Chefs de services,
- Mesdames et Messieurs les journalistes, 
- Honorables invités,
- Mesdames, Messieurs,

L’évènement qui nous rassemble aujourd’hui est historique pour les abidjanais et pour tous les Ivoiriens.
Après les Ponts Felix Houphouët-Boigny et Charles de Gaulle, il nous aura fallu 47 ans avant de voir apparaître ce troisième pont, sur la lagune Ebrié, pour relier le nord et le sud d’Abidjan.
Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire, en phase de reconstruction, n’a mis que trois ans et 3 mois, depuis le début des travaux en septembre 2011, pour achever cette passerelle trans-lagunaire, entre les communes de Riviera et de Marcory.

Honorables Invités,
Mesdames, Messieurs,

Ce pont, qui devrait accueillir près de 100 000 véhicules par jour, démontre notre volonté d’œuvrer à l’amélioration du cadre de vie de nos compatriotes ; ceci est au cœur de la politique que nous menons.
En effet, ce pont permettra de décongestionner le trafic des deux autres ponts de la capitale et leurs voies d’accès principales. Cet ouvrage, qui s’inscrit dans l’aménagement urbain de la ville d’Abidjan, sera aussi un soutien réel au développement économique de notre capitale, donc de l’ensemble de la Côte d’Ivoire. 
Je voudrais, à cet égard, remercier les abidjanais et les abidjanaises pour leur patience durant la phase de réalisation de cet ouvrage. Je félicite le gouvernement pour ce travail d’utilité et de qualité.
Je sais que les problèmes de circulation à Abidjan, en raison des nombreux embouteillages, sont une réelle préoccupation pour les abidjanais. Cette situation résulte d’un manque d’investissement au cours de ces dernières années, et d’un accroissement sans précédent du parc automobile.
C’est pourquoi, notre souci constant d’apporter des solutions pour le bien-être des Ivoiriens ne s’arrêtera pas avec l’achèvement de ce troisième pont. 
Bien au contraire. Dès l’année prochaine nous entamerons la construction du quatrième pont d’Abidjan pour relier Yopougon à l’île Boulay, qui sera alors érigée en zone économique et touristique.
Puis ce sera la construction du cinquième pont, pour relier la Commune de Yopougon à celle d’Attécoubé, ce qui va désenclaver cet important quartier pour offrir une alternative à la voie de sortie sur l’Autoroute du Nord.
En plus de ces ponts, d’importants travaux de voiries seront réalisés au cours de l’année 2015, pour assurer la fluidité de la circulation à Abidjan. Il s’agit notamment de:
• La réhabilitation et l’élargissement du boulevard lagunaire;
• La réhabilitation et l’élargissement en 2x3 voies du boulevard de Marseille;
• La réhabilitation et l’élargissement en 2x2 voies de la voie d’Attoban (y compris la traversée du village d’Anono);
• Le prolongement et le redressement du Boulevard de France vers la Riviera 3, en passant par Anono ;
• La réhabilitation de la section routière Gare de fret- vridi-carrefour Akwaba (port-bouet)
• L’aménagement du carrefour Akwaba
• La réhabilitation de la voirie de la zone industrielle de yopougon
• La réhabilitation et la modernisation des feux tricolores dans la ville d’Abidjan
• L’aménagement de la bretelle de sortie du carrefour de la Riviera 2 vers Yopougon;

Tous ces projets permettront un gain de temps considérables et une diminution du coût des transports pour les abidjanais et pour tous les Ivoiriens!
Comme vous pouvez le constater, chers frères et sœurs, la Côte d’Ivoire est au travail. Notre pays avance ! Et il avance vite !

Honorables Invités,
Mesdames, Messieurs,

Ce projet n’aurait pu voir le jour sans l’appui inestimable de partenaires financiers de premier plan que je voudrais remercier.
En tout premier lieu, le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) et son Président, Donald Kaberuka, sans le leadership duquel ce projet n’aurait pu boucler son financement dans ce délai record.
Je remercie aussi la contribution de notre institution sous régionale, la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), ainsi que les engagements, non moins importants de l’Africa Finance corporation (AFC) et le pan-African infrastructures development Fund (PAIDF).

Je voudrais ensuite féliciter le réalisateur de cette prouesse technique, le Groupe Bouygues, avec à sa tête son Président, Monsieur Martin Bouygues et ses collaborateurs, dont le professionnalisme a permis d’atteindre un tel résultat. La qualité des travaux et le respect des délais contractuels confirment ainsi sa notoriété mondiale.

Je voudrais saluer l’engagement et l’efficacité du Premier Ministre Daniel Kablan Duncan et de l’ensemble de l’équipe gouvernementale. Je voudrais féliciter tout particulièrement le Ministre Patrick Achi pour l’excellent travail qu’il effectue à la tête de son département. Je n’oublie pas ses collaborateurs de l’Ageroute, du BNETD et du LBTP ainsi que tous les acteurs étatiques qui ont participé à la réalisation de cette belle œuvre.
Merci encore et félicitation à chacun et à chacune de vous!
Je voudrais enfin témoigner de mon admiration pour tous nos travailleurs ivoiriens sur ce chantier. Plus de 1000 personnes ! Ouvriers, contremaîtres, ingénieurs… Grace à vous, le rêve de nos concitoyens est devenu réalité. Nous sommes fiers de vous, chers compatriotes, travailleurs de jour comme de nuit.

Honorables Invités,
Mesdames, Messieurs,
Chers compatriotes,

Voici donc le Pont Henri Konan Bédié !
En baptisant ce chef d’œuvre architectural, Pont Henri Konan Bédié, nous voulions rendre hommage à un homme qui a démontré au cours de sa longue et riche carrière professionnelle et politique, un sens élevé du service public et de l’Etat. 
Monsieur le Président Henri Konan Bédié, cher ainé, Vous êtes un homme d’Etat. Vous êtes un homme de confiance. Un homme de parole et d’engagement. Vous êtes un modèle pour toutes les générations, notamment les jeunes.
Je suis particulièrement heureux et fier de l’occasion qui m’est donnée aujourd’hui, de contribuer, à la reconnaissance que vous doit, la Nation Ivoirienne.
Cette inauguration me donne ainsi l’occasion de vous remercier, à nouveau, pour votre contribution au retour de la paix dans notre pays. 
Merci aussi pour vos conseils avisés, pour toutes vos actions en faveur du renforcement de l’alliance des enfants du Président Félix Houphouët Boigny, et notamment pour votre appel de Daoukro qui a été entendu par la très grande majorité des Ivoiriens.

Honorables Invités,
Mesdames, Messieurs,

Je voudrais, pour terminer, partager avec vous une phrase d’Isaac Newton, scientifique anglais : 
"Les Hommes construisent toujours trop de murs. 
Et jamais assez de ponts".
Cette pensée nous apprend qu’il faut toujours se battre pour construire des passerelles physiques, économiques et humaines pour permettre l’union et le développement de la Côte d’Ivoire.
C’est une pensée que nous devons garder en tête pour avancer, pour construire une société de paix et de progrès.
C’est pourquoi, je voudrais que le pont Henri Konan Bédié nous rappelle à tous que : unis, confiants et en paix, nous pouvons transformer notre pays ; nous pouvons le rendre encore plus grand, le faire rayonner par-delà nos frontières, en apportant bien-être et fierté à chacun et chacune de nos compatriotes et de toutes les populations vivant en Côte d’Ivoire.
Vive le Pont Henri Konan Bedié !
Vive la Côte d’Ivoire, en pleine reconstruction et renaissance !

Je vous remercie.

Commentaires