Politique

Le président Aziz met en garde contre l’élection du leader antiesclavagiste Biram Ould Dah

Le président Aziz met en garde contre l’élection du leader antiesclavagiste Biram Ould Dah

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a mis en garde implicitement contre l’élection du leader antiesclavagiste Biram Ould Dah, candidat à la députation pour le scrutin du 1er septembre prochain.  

« Il y a un mouvement non autorisé qui se cache derrière un des partis politiques et qui appelle à la division de la société, encourage les querelles intestines et monte sur la vague de la lutte contre l’esclavage pour agir contre la cohésion de la société et la stabilité du pays », a dit Ould Abdel Aziz lors d’une réunion mardi à Zouerate (nord).

Ould Dah, président de l’Initiative pour la résurgence de l’abolitionnisme (IRA, non autorisée), se trouve en prison après une plainte déposée contre lui par un journaliste l’accusant d’incitation à la haine.

Il s’est associé à l’un des partis politiques reconnus pour déposer des listes communes pour les présentes élections.

Le président mauritanien mène actuellement une tournée dans le pays dans le but de faire campagne pour le parti au pouvoir.

Il a précisé que la situation du chef de l’IRA s’applique aussi à des partis qui englobent en leur sein des « prévaricateurs qui présentent des programmes visant leur retour sur la scène publique ».

« Contre ces formations-là, il nous appartient de fermer la voie pour les empêcher d’accéder à l’Assemblée nationale et faire passer leur agenda destructeur dont nous avons souffert », a plaidé le président mauritanien.

Commentaires