Politique

Le Chef de l’Etat Ouattara a échangé avec Aïchatou Mindaoudou

Le Chef de l’Etat Ouattara a échangé avec Aïchatou Mindaoudou

Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a échangé ce jeudi 16 octobre 2014, à la mi-journée, avec la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Mme Aïchatou MINDAOUDOU.

Dans la déclaration faite au terme de l’entretien, le Chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a indiqué être venu faire au Président Alassane OUATTARA, le point des "résultats des bons offices » qu’elle met en oeuvre ici, dans le pays. Elle a également ajouté avoir profité de la rencontre avec le Chef de l’Etat pour lui faire le compte rendu de la visite de la mission onusienne venue de New York pour faire "l’évaluation des besoins en matière électorale" en Côte d’Ivoire.
Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, M. Charles Diby KOFFI et le Directeur de Cabinet du Président de la République, le Ministre Marcel AMON- TANOH, ont pris part à cet entretien.
Dans la matinée, le Chef de l’Etat a présidé un Conseil des Ministres. Dans le point- presse fait par le Porte- parole du Gouvernement, le Ministre Bruno KONE, l’on retiendra, entre autres :
- au titre du Ministère de la Communication, en liaison avec trois autres Départements (Commerce ; TIC et Industrie), la prise d’un décret portant interdiction de l’importation et de la commercialisation des postes téléviseurs analogiques ; c’est-à-dire des postes qui ne sont pas conformes aux normes de diffusion et de compression arrêtées dans le cadre de la migration vers la TNT ( Télévision Numérique Terrestre) dont l’échéance (pour ce qui est de la zone ouest africaine) est fixée au 17 juin 2015.
- au titre du Ministère des Ressources Animales et Halieutiques, l’adoption par le Conseil des Ministres, d’une communication relative à la mise en place de la contrepartie ivoirienne au financement et à la mise en oeuvre du projet de développement durable de la pêche et de l’aquaculture en Côte d’Ivoire. Ce projet ‘’important’’ mené avec l’appui du Brésil permettra, selon le Porte- parole du Gouvernement, de relancer la production du poisson à ‘’grande échelle’’, et donc d’être une réponse à la problématique de la vie chère dans notre pays. A ce stade du projet, a précisé le Ministre Bruno KONE, une dizaine de fermes pilotes ont été déjà sélectionnées, qui vont recevoir des alevins du Brésil.



Présidence 

Commentaires