Politique

La liberté provisoire refusée à «Maman Gbagbo»

La liberté provisoire refusée à «Maman Gbagbo»

Le Tribunal de Justice de Première Instance d’Abidjan, réuni le 24 Avril 2017, a refusé de concéder la liberté provisoire à Dame Antoinnette Meho connu sous le pseudonyme de maman Gbagbo écroué à la Maca depuis Aout 2016, et accusé d’avoir participé à un mouvement insurrectionnel, atteinte à l’ordre public.

 

Arrêtée à son domicile, en aout 2016 et inculpée en septembre de la même année selon la justice , pour attentat ou complot contre l’autorité de I ‘État, constitution de bandes armées, direction ou participation à une bande armée; participation à un mouvement insurrectionnel, atteinte à l’ordre public, assassinat, tentative d’assassinat, vol en réunion à mains armées portant sur des armes, munitions et divers objets; destruction volontaire de biens d’autrui, la militante du Front Populaire Ivoirien (FPI) est incarcérée à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA). Cette fervente militante du front populaire ne bénéficiera pas de la liberté provisoire démandé par ses avocats a t-on appris de source judiciaire ce lundi à Abidjan.

Commentaires