Politique

La Grande chancelière de l’Ordre national exhorte les Ivoiriens à “désarmer leurs paroles”

La Grande chancelière de l’Ordre national exhorte les Ivoiriens à “désarmer leurs paroles”

La Grande chancelière de l’Ordre national, Henriette Dagri-Diabaté a lancé un appel, jeudi, aux acteurs politiques et à la population ivoirienne à “désarmer leurs paroles” pour promouvoir la cohésion sociale et la fraternité, pour le bien-être communautaire.

“Trop de véhémence, trop de colère, trop d’agressivité, dans les prises de parole publique. Alors, je vous en prie, désarmons nos paroles”,  a déclaré la Grande chancelière, à l’occasion d’une cérémonie de décoration de 86 récipiendaires dans l’Ordre du mérite national, au siège de cette institution.

Mme Dagri-Diabaté a déploré le fait que l’échéance présidentielle de 2020 induise des débats et des prises de parole qui représentent “des épreuves pour notre vivre ensemble”.

Pour elle, les acteurs politiques ivoiriens et toutes les composantes du pays doivent garder à l’esprit le souvenir des actes et violences du passé. “Souvenons-nous en. Nous marchons sur un chemin qui a connu des épisodes douloureux”, a-t-elle mis en garde.

Au vu de ces actions regrettables dont “les cicatrices des mots qui blessent, des paroles qui ont durci le ton de nos échanges et préparé les esprits à l’affrontement” ont été vivaces pour le corpus social dans son ensemble, les acteurs politiques doivent faire preuve de retenue et de sagesse, selon Henriette Diabaté.

Les populations doivent dorénavant emprunter les sentiers de l’Ivoirien nouveau, a-t-elle ajouté. “Cet homme résolument engagé contre la violence à l’école et dans la société, engagé contre l’incivilité, la corruption”, a-t-elle affirmé.

“Je vous exhorte à travailler autour de vous et en vous pour retracer la voie royale qui mène à la renaissance d’une Côte d’Ivoire réconciliée avec elle”, a préconisé la Grande chancelière.

Commentaires