Politique

La direction du FPI s’explique avec les militants de Divo

  • AIP |

  • par K.O |
La direction du FPI s’explique avec les militants de Divo

Une délégation du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) conduite par l’ancienne député de Divo-commune, Yvonne Bouabré, a eu samedi une séance d’échanges avec les militants à la base au centre culturel de Divo.

Les émissaires de la direction de l’ancien parti au pouvoir étaient venus dire leur « part de vérité » dans la crise de leadership qui secoue le FPI depuis plusieurs semaines.

« Contrairement à ce qu’on veut vous faire croire, il n’y a pas dans cette crise des pro-Gbagbo et des anti. Nous sommes tous pour Gbagbo. Mais nous ne voyons pas le même Gbagbo », a expliqué un membre de la direction, Okou Paul.

« Pendant que nous voyons un Gbagbo leader de la lutte pour la souveraineté des Africains, les frondeurs, eux, le voient dans les petites querelles pour diriger un parti politique. Notre Gbagbo que nous connaissons est trop grand pour cela », a-t-il poursuivi.

Okou Paul a révélé que pour faire passer des messages à l’actuel président du FPI, Affi N’guessan, Laurent Gbagbo en détention à la Haye n’a pas besoin de tergiverser. D’où, le faux qu’il décèle dans les actes, actions et documents de tous ceux qui « prétendent » parler en son nom.

Plusieurs militants ont tour à tour pris la parole pour affirmer leur attachement à Laurent Gbagbo et leur volonté de le voir recouvrer la liberté et reprendre le fauteuil présidentiel. Les émissaires du président Affi N’Guessan ont indiqué être au même diapason que leurs camarades.

« Les militants avaient besoin d’informations. Ils sont satisfaits et ils nous demandent maintenant d’aller dans les villages pour mettre fin à l’intoxication et ramener la cohésion en notre sein. D’ici peu, vous verrez que nous serons sortis de cette crise », a souligné l’ancienne député, Yvonne Bouabré.

« Le président Affi, c’est Gbagbo qui nous l’a confié. Nous sommes de cœur avec lui dans le combat pour la libération de Gbagbo. Le FPI n’est pas dissout, il a une direction légale que nous suivons. Nous l’avons reçue, écoutée et elle nous a convaincus », a conclu pour sa part le premier secrétaire fédéral adjoint du département de Divo, Adjéhi Koffi Bertin.

Commentaires