Politique

La CPI échange avec des victimes de la crise post-électorale à Adzopé

La CPI échange avec des victimes de la crise post-électorale à Adzopé

La Cour pénale internationale (CPI) a rencontré des victimes de la crise post-électorale à Adzopé en vue de leur présenter le fonds mis à leur disposition.

 

« La CPI ne fait pas que juger les gens, elle aide aussi les victimes. Elle a mis en place un fonds d’assistance au profit des victimes d’un montant de 800 000 euros, soit un peu plus de 500 millions de francs CFA pour aider les victimes de la crise post-électorale », a clarifié, Zadi Zadi Patrick, fonctionnaire au fonds d’assistance au profit des victimes.

Selon lui, ce fonds sera profitable à toutes les victimes sur toute l’étendue du territoire et ne pourra bénéficier qu’aux communautés.

Il a indiqué que les organisations non gouvernementales seront les seules à pouvoir disposer de ces fonds en fonction des projets communautaires qu’elles présenteront. Zadi Zadi Patrick a signifié que les ONG qui ont déposé leurs projets sont dans une phase de sélection pour pouvoir mener leurs opérations.

Pour le représentant du chef du bureau de la CPI en Côte d’Ivoire, M. Nounhoum Sangaré, ce fonds permettra la réhabilitation physique, psychologique et socio-économique des victimes en entendant la fin du procès.

Commentaires