Politique

JAAD 2017 : La réforme de la filière palmier à huile – hévéa émane d’une volonté forte du Président de la République

JAAD 2017 : La réforme de la filière palmier à huile – hévéa émane d’une volonté forte du Président de la République

 La réforme imminente de la filière palmier à huile et hévéa émane d’une volonté forte du Président Alassane Ouattara de développer le secteur notamment au profit des producteurs, assure le ministre de l’Agriculture et du Développement rural.

« C’est une volonté forte du Président de la République, Son Excellence M. Alassane Ouattara, qui se concrétise après celle (la réforme, ndlr) des filières coton et anacarde de voir les filières palmier à huile et hévéa voir leur structure de régulation », a souligné le ministre Sangafowa Coulibaly, samedi au stade d’Aboisso (Sud-Est, région du Sud-Comoé).

Dans son discours de clôture de la 6ème édition des Journées de l’Administration agricole délocalisée (JAAD), le ministre a fait savoir qu’il est temps que cette filière exemplaire, au regard des résultats encourageants obtenus, soit régulée.

« C’est le moment de s’assurer qu’il y a un gendarme pour veiller au respect des normes pour ne pas que la filière périclite », a soutenu le ministre Sangafowa, précisant qu’ici, la question de développement reste l’affaire des interprofessions ».

La région du Sud-Comoé est une grande productrice de palmier à huile et d’hévéa, en plus des unités de transformation locale de la matière première.

Après la réforme de la filière café-cacao (2012) et celle du coton-anacarde engagée en 2014, la filière palmier à huile-hévéa est en passe d’être reformée. L’avant-projet de loi relative à cette réforme a été votée en commission, reste le vote en plénière prévue du 31 juillet au 1er août à l’Assemblée nationale. Cette réforme devra asseoir un organe de régulation dans chacun de ces deux secteurs.

Organisées de jeudi à samedi dans la région du Sud-Comoé (Sud-Est ivoirien), les JAAD 2017 portent sur « Les réformes des filières palmier à huile et hévéa, et du foncier rural ».

 

                                                                                                          (AIP)

 

 

Commentaires