Politique

Interpellé pour ses propos contre Ouattara : Tiken Jah répond à la notabilité de Gbélégban

Interpellé pour ses propos contre Ouattara : Tiken Jah répond à la notabilité de Gbélégban

A la suite de ses propos tenus contre un troisième mandat d’Alassane Ouattara, Tiken Jah Fakoly a été interpellé par la notabilité de Gbélégban dans le nord du pays. Ceux-ci se sont non seulement désolidarisés de l’artiste mais également lui demandé de mesurer ses propos. Face à cette interpellation, Tiken Jah a réagi, en répondant aux chefs coutumiers de sa région.

 

Interpellé par la notabilité de Gbélégban à la suite de ses propos contre un troisième mandat d’Alassane Ouattara, Tiken Jah a réagi. Selon l’artiste le président ivoirien le président Ivoirien originaire de la région du Gbélégban n’a été en visite officielle qu’à Kong et Odienné, les villes de ses parents.

« « Alassane Ouattara a été combattu par ses adversaires qui disaient qu’il n’était pas Ivoirien. Ses parents du côté de son père (Kong) et de sa mère (Odienné) se sont levés pour dire qu’il est leur fils. Alassane Ouattara n’a été qu’en visite officielle à Kong et à Odiénné... Il pouvait y aller au moins une fois chaque trois mois. Il pouvait recevoir des hôtes soit à Kong, soit à Odiénné. Ces derniers pourraient acheter des terrains et y investir. Comme Félix Houphouët-Boigny l’a fait pour Yamoussoukro », a déclaré Tiken Jah.

« Je ne suis pas un régionaliste, mais j’ai vu le combat mené par ces gens. Etant donné qu’aucun de ses conseillers ne lui a soumis cette idée, je profite de votre micro pour le conseiller. On espère que dans les mois à venir, le président actuel de la Côte d’Ivoire ira au moins une fois chaque trois mois à Kong, à Odiénné ou à Gbéléban », a-t-il ajouté.

Commentaires