Société

Enrôlement des ressortissant hors CEDEAO: La Côte d'Ivoire utilisera la carte de résident biométrique, à partir du 14 aout prochain

Enrôlement des ressortissant hors CEDEAO: La Côte d'Ivoire utilisera la carte de résident biométrique, à partir du 14 aout prochain

La carte de résident biométrique va remplacer à partir du 14 août prochain le titre provisoire de séjour en Côte d'Ivoire, lit-on, jeudi, dans un communiqué de presse de l'Office national d'identification (ONI)

Le 13 avril dernier, note-t-on, une communication en conseil des ministres relative au phénomène migratoire intercontinental, a arrêté des mesures parmi lesquelles, la réactivation dans un délai de six mois de la carte de résident biométrique pour les résidents hors CEDEAO.

Selon le document de l'ONI, la Carte de Résident biométrique viendra en remplacement du Titre Provisoire de Séjour délivré aux ressortissants hors CEDEAO résident régulièrement en Côte d'Ivoire depuis plus de 3 mois.

Le Titre Provisoire de Séjour (TPS) est le document d'identification transitoire délivré aux ressortissants hors CEDEAO résidant régulièrement en Côte d'Ivoire depuis plus de trois mois.

En Côte d'Ivoire, la communication relative au phénomène migratoire a été faite, le 13 avril 2017 dernier, en conseil des ministres. Elle découlait de la diffusion des chiffres donnés par l'ambassade d'Italie en Côte d'Ivoire, faisant état de l'arrivée de 13.000 immigrés ivoiriens sur les côtes italiennes au cours de la période du 1er au 31 décembre 2016.

Saisit, le gouvernement a dépêché une mission en Italie afin d'évaluer la situation et de faire l'état des lieux de ce phénomène migratoire. A la suite des conclusions de cette mission, il a été prouvé que, seuls environ 2.000 immigrés ont formellement été identifiés comme étant réellement des Ivoiriens, sur les 13.000 présumés ivoiriens.

Les autres migrants présumés ivoiriens sont en réalité des nationaux d'autres Etats de la sous-région ou des personnes non originaires de l'Afrique de l'Ouest qui, pour certains, ont seulement résidé en Côte d'Ivoire.

Il convient de noter que le phénomène migratoire a atteint des proportions inquiétantes en Afrique  en général et en Côte d'Ivoire en particulier.

Ainsi, le conseil des ministres a-t-il arrêté des mesures en vue d'apporter une réponse à ce phénomène. Il s'agit de l'identification des migrants présumés ivoiriens, dès leur arrivée sur les côtes italiennes, la réactivation dans un délai de six mois de la carte de résident biométrique pour les résidents hors CEDEAO et de l'accélération de la mise en œuvre de l'identifiant unique, pour une meilleure traçabilité biométrique des citoyens ivoiriens.

Ainsi, dans le souci de mettre en place les instruments nécessaires à la maîtrise de flux migratoire en Côte d'Ivoire, le Titre Provisoire de Séjour disparaîtra dès le 14 août prochain au profit de la Carte de Résident biométrique qui intègre tous les avantages d'innovation que renferme le projet de registre national des personnes physiques (RNPP).

La Carte de Résident biométrique est une nouvelle carte au format PVC intégrant plusieurs niveaux de sécurité. Cette nouvelle donne induit que les services de l'office national d'identification (ONI) ne recevront plus les demandes de Titres Provisoires de Séjour à compter du 1er août 2017 prochain. Ceci, pour permettre de prendre les meilleures dispositions pour le basculement.

Les demandeurs de la Carte de Résident biométrique peuvent soit physiquement se rendre au siège de l'ONI, soit par appel téléphonique ou via le site internet de l'ONI prendre leur rendez-vous pour les demandes de la Carte de Résident. Le délai de délivrance de la Carte de Résident biométrique sera de quinze jours à compter de la date de dépôt.

Par ailleurs, les détenteurs du Titre Provisoire de Séjour en cours de validité sont invités à faire la demande de leur Carte de Résident biométrique. Il est accordé à ces personnes une période transitoire courant jusqu'au 31 décembre 2017 pour le faire. A partir du 1er janvier 2018, aucun Titre Provisoire de Séjour (TPS) ne sera valable.

Cette mesure s'inscrit dans le projet de mise en place du Registre National des Personnes Physiques assorti d'un identifiant unique pour chaque citoyen vivant ou de passage en Côte d'Ivoire et pour les Ivoiriens vivant à l'étranger.

'C'est une exigence sécuritaire et de planification du développement', a dit un responsable de l'ONI, précisant que c''est aussi un levier de gouvernance administrative efficace.

La mise en circulation de la Carte de Résident Biométrique pour les ressortissants hors CEDEAO résident régulièrement en Côte d'Ivoire depuis plus de trois mois, a-t-il fait remarquer, est le 1er acte de l'identification de toutes les populations vivant en Côte d'Ivoire, qu'elles soient ivoiriennes ou non.

Source: afriquejet

Commentaires