Politique

Guerre des nerfs entre le PDCI et le RHDP

Guerre des nerfs entre le PDCI et le RHDP

Les anciens alliés politiques en Côte d’Ivoire étalent leurs divisions et divergences avant la présidentielle de 2020.  

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) continue de croire que son ancien allié, le Rassemblement des républicains (RDR), exerce des pressions sur ses cadres pour le fragiliser.

La preuve avec la naissance d’un nouveau mouvement rassemblant des cadres déchus du plus vieux parti ivoirien et baptisé "PDCI renaissance".

Ce mouvement est dirigé par Daniel Kablan Duncan (vice-président ivoirien), longtemps considéré comme un fidèle du président du PDCI, Henri Konan Bédié.

Un harcèlement organisé dénoncé par le directoire du PDCI depuis l’affaire Akossi Benjo, l’ancien maire du Plateau (centre des affaires) à Abidjan.

Le RHDP qui a annoncé son congrès constitutif pour le 26 janvier 2019, annonce qu’il gagnera les élections en 2020.

La coalition se présente comme la seule alternative crédible pour diriger la Côte d’Ivoire. Mais avant ces élections, 2019 sera le moment où chacun devra choisir son camp.

Au PDCI, on attend avec impatience le congrès constitutif du RHDP pour opérer une "purge".

"Pendant 6 mois, de janvier à juin 2019, on va refaire toutes les bases du Pdci-Rda" fait remarquer Maurice Kakou Guikahué le secrétaire exécutif du parti.

Le PDCI souhaite que les cadres qui ont décidé de rejoindre le RHDP puissent assumer pleinement leur choix et éviter d’utiliser les symboles du parti à des fins politiques.

Commentaires