Politique

Grogne sociale/ Affi appelle à une marche de protestation le 17 juin prochain

Grogne sociale/  Affi  appelle à une marche de protestation le 17 juin prochain

Pascal Affi N’guessan, a animé une conférence de presse ce jeudi 11 mai 2017 au siège de sa formation politique sis à Cocody. Le président du Front populaire ivoirien (FPI) a appelé à une grande marche de protestation pacifique samedi 17 juin prochain.

« Le 17 juin 2017 sera la journée de la colère. », ainsi en a décidé Pascal Affi N’guessan. Le président du FPI soutient que trois mois après son appel à un gouvernement d’union nationale en raison de ‘‘l’échec’’ du pouvoir Ouattara, la situation ne s’est guère améliorée. « On est passé de l’échec du gouvernement à la faillite de l’État. », regrette-t-il. Une faillite de l’Etat qui s’observe, à l’en croire, par les nombreux actes d’incivisme et de défiance à l’autorité de l’Etat. A titre d’exemple, Affi N’guessan cite les revendications bruyantes et violentes des militaires dans les rues, les tentatives de lynchage du Préfet de Ouangolodougou par ses propres administrés le 05 mai 2017 et leurs corolaires « d’images humiliantes sur les réseaux sociaux montrant des enfants qui se promènent dans les rues habillés dans les tenues de fonction du préfet. ».

Ce qui fait dire à l’ex-Premier ministre sous Gbagbo que l’Etat et les Institutions de la République n’inspirent plus respect et considération parce qu’ils n’incarnent plus la volonté générale et les aspirations de tous.

De même, il dépeint la situation économique dont les perspectives ne sont guère rassurantes. « Le budget de l’Etat est en baisse pour la première fois depuis plus de dix (10) ans, le prix du cacao est en très forte baisse, la solvabilité et la capacité d’endettement du pays sont en baisse. Les ressources de l’Etat sont en baisse Lorsque les engagements du gouvernement (mutins, fonctionnaires, créanciers nationaux  sont largement au-dessus de ses capacités financières, c’est la faillite. », a-t-il dénoncé non sans appeler les Ivoiriens, toutes colorations politiques confondues à prendre les rues samedi 17 juin prochain pour crier leur colère.

 L’image contient peut-être : 3 personnes

Commentaires