Politique

Gouvernement Ivoirien : Le retrait manqué d'Amichia François

Gouvernement Ivoirien : Le retrait manqué d'Amichia François

Conserver son poste ministériel et passer pour un traitre devant l’opinion. Quitter le gouvernement, montrer toute sa loyauté à Konan Bédié, retrouver sa liberté de parole et d’action, mais s’exposer à un retour très sévère de bâton pour avoir éclaboussé les tenants du pouvoir. Le choix n’était pas aisé pour des ministres PDCI reconduits dans la nouvelle équipe d’Amadou Gon Coulibaly.

 Certains auront même ‘’résisté’’ jusqu’à la dernière minute, avant de se résigner. C’est le cas d’Albert Amichia François. Selon nos informations, après la dissolution du précédent gouvernement, le 4 juillet dernier, l’ex-ministre des Sports a approché le Premier ministre pour lui signifier son vœu de ne pas être reconduit.

L’information transmise au chef de l’Exécutif, AlassaneOuattara, selon nos sources, a catégoriquement refusé tout retrait du maire de Treichville et enjoint son chef de gouvernement de tout mettre en œuvre pour l’en dissuader. Amichia François est, en effet, une personnalité politique assez respectée et admirée des Ivoiriens pour son charisme et le sérieux qu’il incarne. Cadre éminent du PDCI, maire d’une des communes les plus importantes d’Abidjan depuis plus d’une décennie, autant d’atouts qui font de lui un ministre que Ouattara, précisent nos informateurs, ne souhaitait pas perdre, surtout pas dans le contexte d’un bras de fer entre lui et le président du PDCI autour du parti unifié. AmadouGonCoulibaly a donc été chargé,avec obligation de résultat, de le convaincre à rester. Sauf que pour des raisons encore confuses, le principe avait préalablement été arrêté de désigner un autre titulaire au département des Sports. Il aurait alors été expliqué à l’enseignantd’histoire que rester au sport ne serait plus valorisant pour lui, au motif qu’iln’y aurait plus grand-chose à faire à ce poste parce que les marchés des infrastructures à réaliser pour la CAN 2021 qui sera organisée par la Côte d’Ivoire, auraient déjà été tous attribués. Un prétexte battu en brèche par d’autres sources qui soutiennent que c’est exactement pour l’hypothèse contraire qu’il a été décidé, à la faveur de la formation d’un nouveau gouvernement, de confier ce portefeuille à une autre personne.

 

Le nouveau poste proposé à Amichia François a été d’abord celui du ‘’Service civique et de l’Ivoirien nouveau’’.

Une dénomination maintenue dans le nouveau gouvernement,mais finalement sans la formule ‘’Ivoirien nouveau’’. L’offre a été déclinée par le maire de Treichville qui a estimé qu’il n’avait pas le meilleur profil pour cette attribution. Mais à côté de cet argument, il a remis sur la table son désir d’être libre de tout engagement gouvernemental, pour pouvoir mieux se consacrer à d’autres engagements, en particulier celui de président du Conseil des collectivités territoriales de l’Uemoa qu’il occupe depuis 2012, et qui souffre forcément de ses responsabilités gouvernementales. Mais cela n’a pas suffi à faire renoncer le sommet de l’Etat. Amichia ne devait absolument pas leur échapper. La réflexion va donc se poursuivre et va donner naissance au tout nouveau ministère de la Ville. Selon nos informations, son contenu réel devrait être proche d’une mission d’administration du territoire, quand le ministère de l’Intérieur devrait se consacrer essentiellement à la sécurité.

 

Nord-Sud Infos

Commentaires