Politique

Gnamien Konan plaide pour la réunification du FPI

Gnamien Konan plaide pour la réunification du FPI

Les hommages provenant de la classe politique ivoirienne ne cessent de se succéder depuis le décès d'Aboudrahamane Sangaré. Gnamien Konan appelle quant à lui les responsables du FPI à travailler à la réunification de leur parti.

Aboudrahamane Sangaré s'est éteint, ce samedi 3 novembre 2018, des suites d'un cancer de la prostate. Cette brusque disparition du "Gardien du Temple", comme l'appelaient affectueusement ses camarades de parti, le Front populaire ivoirien (FPI), a été l'occasion pour plusieurs autres leaders politiques de dire tout le bien qu'ils pensaient du compagnon de lutte de l'ancien président Laurent Gbagbo.

Il est cependant à noter que ce parti d'opposition est traversé par le démon de la division. D'un côté, il y a la tendance modérée dirigée par Pascal Affi N'Guessan, et de l'autre, celle plus rigide qui avait pour leader Aboudrahamane Sangaré.

Gnamien Konan, président de La Nouvelle Côte d'Ivoire, dans son adresse à la mémoire du chef de file des "Gbagbo ou rien", a plaidé pour la réunification du principal parti d'opposition.

Le message de Gnamien Konan aux cadres du FPI

Nous avons appris ce samedi 03 novembre 2018, la disparition brutale du Professeur Abou Drahamane Sangaré, figure emblématique de la lutte politique en Côte d'Ivoire, combattant infatigable pour les libertés et la démocratie.

Les circonstances de sa disparition mettent en lumière des valeurs de courage et de don de soi, dignes de respect, qu'il a sues incarner ces derniers temps.

En ces instants de deuil, L@ Nouvelle Côte d'Ivoire salue la mémoire de l'illustre disparu et présente ses condoléances à sa famille biologique et au Front Populaire Ivoirien.

Puisse cette douloureuse épreuve se transformer en ferment d'unité de la Grande Famille FPI, pour le bien de la démocratie dans notre pays. Démocratie pour laquelle il s'est tant battu.

Que Dieu créateur lui accorde sa miséricorde et l’accueille dans son royaume céleste.

Telles sont nos prières.

Fait à Abidjan, le 04 novembre 2018



afrique-sur7.fr

Commentaires

encore D'Actu
ITV