Politique

Gnamien Konan : « Parler de 2020 n’est pas un sujet tabou »

Gnamien Konan : « Parler de 2020 n’est pas un sujet tabou »

A la faveur de la cérémonie d’investiture du Bureau du Forum de la société civile africaine (FSA), dimanche 16 juillet 2017 à Marcory, Gnamien Konan, ex-ministre, par ailleurs député de Bouaké sous-préfecture, ne s’est pas embarrassé de fioriture pour se prononcer sur l’actualité politique.

« Parler de la présidentielle 2020 n’est pas tabou. Pourquoi parler de la présidentielle est un problème ? Pourquoi dit-on que ceux qui en parlent sont pressés ? », s’est-il demandé. Pour l’ex-ministre de l’habitat et du logement social, il est temps d’aborder cette question au risque de connaître le même sort de la présidentielle 2010.  A l’en croire, le rêve d’une future élection présidentielle sans heurts passe par la réconciliation nationale. Et c’est là que le bât blesse car, dit-il, la Côte d’Ivoire est bloquée au carrefour de la réconciliation.

Pour conjurer le mauvais sort, Gnamien Konan souhaite voir tous les candidats se présenter à la future échéance présidentielle. « Qu’on empêche personne d’être candidat », a-t-il fait savoir.

Mieux, Gnamien Konan exhorte les Ivoiriens notamment la jeunesse à ne plus laisser le sort du pays à ‘‘deux messieurs qui ont plus de 70 ans’’, en référence au Président Alassane Ouattara et son allié du PDCI Henri Konan Bédié.

Commentaires