Politique

France/Législatives : Une candidate et ex-ministre agressée en pleine rue

France/Législatives : Une candidate et ex-ministre agressée en pleine rue

Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM), candidate républicaine aux législatives en campagne à Paris, a perdu connaissance jeudi matin après avoir été prise à partie par un passant, une agression dénoncée par plusieurs responsables politiques et qui fait l'objet d'une enquête judiciaire.

 

 

L'ancienne ministre distribuait des tracts sur un marché lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a arrachés pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de "bobo de merde" et lui reprochant la montée à Paris du parti socialiste (PS). "C'est votre faute si on a Hidalgo aujourd'hui comme maire... Retournez dans l'Essonne!" a-t-il ajouté.

NKM, cherchant à se protéger de la main et déséquilibrée, a chuté sur le sol et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur. Les pompiers sont intervenus, et elle a repris connaissance. Se tenant la tête, elle a été installée dans leur camion et conduite à l'hôpital Cochin.

Après cette altercation, “l’agresseur’’ est parti en courant vers la bouche de métro la plus proche. Un bénévole de l'équipe de NKM, Jean-Baptiste Goulard, a poursuivi dans le métro l'homme, qui est sorti à la station suivante, Cluny-La Sorbonne (ligne 10). Il a affirmé à l'AFP avoir alors reçu des coups de sa part. L'homme a, là encore, pris la fuite. Son signalement a été donné à la police.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "violences volontaires". Aucun suspect n'a encore été interpellé.

Dans un communiqué, l'équipe de la candidate a relaté cette "agression" et promis des nouvelles de l'état de santé de la candidate "dans les meilleurs délais".

 

 

 

Imatin avec AFP

 

 

Commentaires