Politique

Le Femua 11 révèle déjà ses secrets

Le Femua 11 révèle déjà ses secrets

Prévue pour se tenir du 17 au 22 avril 2018 à Abidjan et dans une ville de l’intérieur du pays, la 11e édition du festival des musiques urbaines d’Anoumambo (FEMUA 11) a déjà commencé à révéler ses secrets.

 

 

Face à la presse conviée ce samedi 10 février au siège de Gaou Productions pour une rencontre en préparation de l’important rendez-vous de la culture, la direction de la communication de Gaou Productions, promotrice du FEMUA a donné les grandes lignes de l’édition 2018.

Ainsi l’on sait par exemple qu’avant le 17 avril, 15h, date retenue pour le lancement du FEMUA 11, A’Salfo et ses compères procèderont à l’inauguration d’une école Magic System (déjà fonctionnelle) à Séguéla (nord-ouest du pays) le 5 avril 2018. Une semaine plus tard, c’est le centre de santé de Loulo, à quelques kilomètres de la frontière malienne le 12 avril qui se verra lui aussi officiellement présenté et ouvert aux populations.

Pour ce qui est du déroulé du festival outre les articulations habituelles (volt culturel, volet social et le volet scientifique), des innovations seront dévoilées ultérieurement, à la cérémonie de lancement qui aura lieu le 15 mars prochain.

Pour débattre du thème « Jeunesse africaine et immigration clandestine », qui sera bien représenté durant tout le festival, le volet scientifique fera la part belle à des panels, échanges et partages d’expériences. Se succèderont ainsi des spécialistes de la question de l’immigration, des jeunes, des migrants de retour d’exil et des leaders d’opinion qui constituent des exemples palpables de réussite locale. Comme pour montrer qu’il est possible d’y arriver même en restant sur ici, sous nos tropiques.

 

 

Commentaires