Politique

Etat civil : le gouvernement annonce des innovations

Etat civil : le gouvernement annonce des innovations

Les autorités ivoiriennes ont annoncé de profondes innovations dans le Système national d’état civil. Selon le communiqué du Conseil des ministres, qui s’est tenu le mercredi 11 avril 2018 à Yamoussoukro, « des réformes fortes et innovantes portant sur la sécurisation et l’enregistrement des faits d’état civil » verront bientôt le jour.  

 

Bruno Koné, porte-parole du gouvernement, a fait savoir que « ce nouveau dispositif réaménage particulièrement la procédure d’enregistrement des faits d’état civil avec l’intégration de nouveaux acteurs dans l’organisation et le fonctionnement des services de l’état civil ». L’objectif recherché, poursuit le ministre de la Communication, de la Poste et des TIC, est de  rapprocher les services d’état civil des populations mais aussi « faciliter et à accroitre l’enregistrement des faits d’état civil ».

Il s’agira concrètement d’établir des agents de collecte dans les centres de santé et dans les villages. Leur rôle sera de « recueillir les informations relatives aux faits d’état civil et de les mettre à la disposition des Officiers et Agents de l’état civil pour en assurer le suivi ».

Notons que l’Etat vise la « dématérialisation des actes et des registres d’état civil » afin de « simplifier corrélativement l’établissement et la délivrance des actes d’état civil ». Et pour cela, le gouvernement prévoit d’utiliser les procédés électroniques dans l’enregistrement des faits d’état civil et la délivrance des actes d’état civil.

Ces innovations auront pour effet de transformer le Système national d’état civil en vue d’obtenir « un véritable outil de planification et de développement avec l’obligation faite aux Officiers d’état civil d’établir et de transmettre périodiquement des données statistiques sur l’état civil », a expliqué Bruno Koné.

 

 

 

 

Commentaires