Politique

Eric Gnamaka (Société civile): « Il faut arrêter Soul To Soul »

Eric Gnamaka (Société civile): « Il faut arrêter Soul To Soul »

A l’occasion de la cérémonie d’investiture du Bureau du Forum de la société civile africaine (FSA) qu’il préside, Gnamaka Dogbo Eric a exigé, ce dimanche 16 juillet 2017 à Marcory, l’arrestation de Soul To Soul, chef du protocole de Guillaume Soro.

« Il faut arrêter Soul To Soul. C’est lui qui a des armes. », a martelé Eric Gnamaka. Dénonçant une justice à double vitesse, l’orateur a rappelé le cas de Samba David, président de la Coalition des indignés de Côte d’Ivoire (CICI) détenu depuis deux années en prison bien qu’ayant purgé sa peine de six mois. « On m’a dit que Samba David est en train de faire ‘‘Gouassou’’ de la prison. Il faut le libérer. », a-t-il exigé.  

En retour, le président fondateur du FSA exige l’arrestation de Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul, chef de protocole de Guillaume Soro chez lequel une cache d’armes avait été découverte le 15 mai 2017. « Il faut arrêter ceux qui ont pistolet et libérer ceux qui n’en ont pas. Si on ne peut pas attraper ceux qui ont pistolet, il faut libérer ceux qui n’en ont jamais attrapé un. C’est le départ de la réconciliation. », a faire savoir Eric Gnamaka.

Par ailleurs, le président du FSA compte faire de la défense des intérêts des Ivoiriens son cheval de bataille. L’augmentation abusive des coûts des factures de l’électricité, les contrats de gré à gré, la dégradation des voies routières…sont autant de batailles qu’il entend mener. Il a clos ses propos sur sa peur pour les échéances électorales à venir au regard de la montée des tensions entre les alliés au sommet de l’Etat.

 

Commentaires