Politique

Elections locales, les ministres candidats risquent gros

Elections locales, les ministres candidats risquent gros

Plusieurs ministres du gouvernement ivoiriens se sont porté candidats pour les élections régionales et municipales prochaines. Ces derniers semblent astreints à une obligation de résultats, au risque de se voir éjectés de l'équipe gouvernementale.

Alassane Ouattara a annoncé un nouveau remaniement ministériel après la tenue des élections régionales et municipales du 13 octobre prochain. Cette annonce du Président ivoirien fait d'ores et déjà monter la pression sur plusieurs de ses ministres qui sont candidats à ces joutes électorales.

Le paysage politique ivoirien est en effet en pleine recomposition. Aussi, en pareille occurrence, le Président Ouattara entend-il avoir à ses côtés des collaborateurs qui lui sont non seulement fidèles, mais qui bénéficient aussi et surtout d'une onction populaire dans leurs différentes localités.

C'est ainsi que les ministres qui figurent sur la liste du RHDP unifié en tant que candidats aux élections locales n’ont pas droit à l'erreur. Albert Toikeusse Mabri, Hamed Bakayoko, François Amichia, Danho Paulin Claude, Kobenan Kouassi Adjoumani, Félix Anoblé, Sidi Tiémoko Touré, Siandou Fofana, pour ne citer que ceux-là, sont sur des sièges éjectables.

Un franc succès de ces ministres candidats à ces élections, tel que souhaité par le président du RHDP unifié, le Président Ouattara, pourra assurément garantir à ces membres du gouvernement leur maintien au sein de l'équipe. Mais un échec pourra a n'en point douter, sceller leur sort.

Qui ne se souvient pas du retentissant limogeage de l'ancienne ministre de la Communication, porte-parole adjointe du gouvernement, Affoussiata Bamba-Lamine, lors des Législatives à Cocody. La candidate du RHDP avait alors été battue par Yasmina Ouegnin, la frondeuse du PDCI.

A moins d'une semaine de la tenue du scrutin régional et municipal, les ministres sont donc avertis de l'enjeu de ces élections, aussi bien pour leur parti que pour leur propre avenir politique.

Cependant, certains observateurs s'interrogent si le chef de l'Etat limogerait le ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, du reste son homme de confiance, si ce dernier venait à perdre contre Tehfour Koné, le candidat de Guillaume Soro, aux Municipales dans la commune très stratégique d'Abobo ?



afrique-sur7.fr

Commentaires