Politique

Elections locales: les candidats se bousculent pour le dépôt des dossiers

Elections locales: les candidats se bousculent pour le dépôt des dossiers

La Commission électorale indépendante (CEI), organe en charge des élections en Côte d’Ivoire, a été prise d’assaut mercredi par les potentiels candidats aux élections municipales et régionales couplées du 13 octobre prochain venus faire acte de candidature alors que la clôture du dépôt des dossiers est prévue à minuit (heure locale et GMT), a constaté APA sur place.  

 

Plusieurs candidats indépendants se sont ainsi fait enregistrer par l’organe électoral ivoirien depuis la matinée à son siège où une quinzaine de boxs ont été dressés à cet effet.

 

Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratique et la paix (RHDP-unifié), la coalition au pouvoir, a déposé dans la mi-journée, une première vague de dossiers de ces candidats. Selon Mamadou Kamagaté, un membre de la commission élection du RHDP-Unifié, les autres dossiers de candidatures de ce groupement politique devraient être déposés dans la soirée.

 

Quant au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), le parti d’Henri Konan Bédié, en froid avec la coalition au pouvoir ( RHDP unifié), les dossiers de ses candidats ont été acheminés à la CEI aux alentours de 17h15 minutes ( heures locales et GMT) pour les derniers réglages avant d’être déposés.

 

Plusieurs candidats indépendants issus du camp présidentiel ou du PDCI-RDA dont l’ancien ministre des sports, Alain Lobognon, ont fait acte de candidature. « Je suis le maire sortant de Fresco (Sud-ouest ivoirien). Et je viens de faire acte de candidature pour les élections municipales à Fresco », a dit M. Lobognon à APA affirmant ne pas être frustré parce que non parrainé par le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) dont il est l’un des cadres.

 

« En tant que citoyen, je suis libre d’aller en indépendant comme ce fut le cas en 2011 ou d’aller en RHDP comme en 2016», a-t-il soutenu.

 

Plus tôt dans la matinée, le secrétaire exécutif en Chef du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué plaidait dans une conférence de presse « un réaménagement de la date des élections municipales et régionales». M. Guikahué a également dénoncé « une tentative de débauchage » des cadres de son parti par le camp présidentiel.

 

A son tour, Kobénan Kouassi Adjoumani du Rhdp unifié a déclaré au cours d’une conférence de presse que «nous pro-Houphouët-Boigny, demandons le maintien de la date » du 13 octobre 2018. « Aucun élu du Pdci n’a été contraint à aller en Rhdp à ces élections » a-t-il précisé.

 

C’est le 14 août dernier que la CEI a ouvert le dépôt des candidatures pour ces élections locales du 13 octobre prochain.

Commentaires