Politique

Elections locales : Guikahué fait des précisions sur les doubles candidatures

Elections locales : Guikahué fait des précisions sur les doubles candidatures

A l’approche des élections locales du 13 octobre 2018, la publication des listes du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) et du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) a laissé une véritable confusion dans le choix des candidats. Face à cette situation, Maurice Kakou Guikahué est monté au créneau.  

 

Curieusement, des cadres issus du PDCI figurent sur la liste du RHDP alors qu’ils ont déjà été coptés pour représenter le vieux parti soit aux municipales ou aux régionales d’octobre 2018. Au nombre de dix-huit, ces personnalités ont été convoqués ce lundi 27 août 2018 par le président Henri Konan Bédié. En marge de cette rencontre, Maurice Kakou Guikahué s’est exprimé sur les doubles candidatures.

«Avant le 16 juillet, nous avons sensibilisé nos militants à aller en RHDP. Mais depuis le 16 juillet, le parti unifié a été créé et le PDCI-RDA s’est retiré de l’accord politique. Donc on a demandé à nos militants d’aller en PDCI. Or, il y avait eu quelques discussions, quelques ententes sur le terrain. Donc, c’est des documents qu’ils n’ont pas réactualisé », a affirmé le secrétaire exécutif du PDCI. L’ex ministre de la Santé a aussi précisé que contrairement à ce qu’avance le Rassemblement des républicains (RDR) des candidats n’ont «jamais été consultés» avant d’être inscrits sur la liste RHDP. Il a fait allusion à Ané Boni, Abinan Pascal.

Sur dix-huit cadres convoqués par le président Bédié, treize ont  répondu présents jusqu’à cet après-midi. Selon Guikahué, il n’y a pas de souci à se faire à propos de la présence des cinq  autres. «On les appelés, ils viendront. Il n’y a pas de problème. Avant demain soir (NDLR : mardi 28 août 2018), ils doivent venir», a dit le secrétaire exécutif.

 

 

Commentaires