Politique

Elections à Madagascar: 305 requêtes reçues par la Haute Cour constitutionnelle

Elections à Madagascar: 305 requêtes reçues par la Haute Cour constitutionnelle

A Madagascar, le délai pour les requêtes auprès de la Haute Cour constitutionnelle (HCC) est clos depuis lundi soir et les juges ont pu commencer leur travail. Le point sur les doléances des uns et des autres.

La Haute Cour constitutionnelle a reçu 305 requêtes en tout, explique le directeur de cabinet du président de l’institution, Andrianirina Ratsarazaka. Environ 75 viennent d’Andry Rajoelina qui demande l’annulation de certains bureaux de vote, et 200 viennent de Marc Ravalomanana qui demande, lui, l’annulation de 37 districts dans le pays, ajoute-t-il.

Le reste des requêtes vient de la société civile et d’électeurs insatisfaits. Les allégations de fraudes de la part des deux camps concernent l’ensemble de l’île et pas une région en particulier.

Alors que les députés du TIM ( Tiako i Madagasikara ), le parti de Marc Ravalomanana, retournent mercredi Place du 13 mai pour manifester, ces derniers espèrent que leurs réclamations auprès de la plus haute instance du pays aboutissent.

« Ce que nous espérons, à travers ces requêtes, c’est l’annulation de ce second tour de scrutin, déclare Me Hanitra Razafimanantsoa, l’avocate de Marc Ravalomanana. Nous demandons l’annulation de toutes les voix et la disqualification d’Andry Rajoelina. »

La députée espère que la HCC prendra une décision sage et organise un deuxième second tour compte tenu de la fraude généralisée, selon ses mots.

Les neuf juges de la Haute Cour constitutionnelle ont jusqu’au 9 janvier pour délibérer.

Commentaires