Politique

La côte d'ivoire siège à l'Onu / Que gagne la France ?

La côte d'ivoire siège à l'Onu / Que gagne la France ?

Issu des négociations climatiques internationales de la COP21, cet accord a permis plusieurs avancées, en identifiant notamment les énergies renouvelables comme la solution incontournable pour répondre au défi climatique. L’Afrique toute entière et la Côte d’ivoire, plus particulièrement ne déroge pas à cet objectif, cependant sa récente élection au conseil de sécurité de l'ONU est t-elle un cadeau de la France?

A  Alors que la mobilisation de la France restera entière pour que la justice climatique soit respectée et pour que l’esprit de Paris se prolonge et s’amplifie à l’international, la côte d’ivoire, pays phare de la sous-région éclore avec le monde diplomatique et vient d’être élu membre non permanent du conseil de sécurité de l’Onu après 27 ans. Si Ce choix de la Côte d’Ivoire est perçu comme le fruit d’un ballet diplomatique entrepris par les autorités ivoiriennes, il n’en reste pas moins de se demander si la France dans sa lutte pour la ratification de l'accord de Paris n'y est pour rien. Dans tous les cas, selon certains analystes, la côte d’ivoire en tant que nouveau membre du conseil de sécurité des nations unis, pourra désormais mieux s’imprégner du dossier de Paris.

Après l’annonce par Donald Trump du retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris, les réactions se poursuivent à travers le monde. Dans cette dynamique, l’Union Africaine n’est pas en reste. A travers notamment la présidence en exercice qu’assume actuellement le président Alpha Condé, l’institution s’est fendue d’un communiqué de presse où elle se borne à rappeler les conséquences du changement climatiques pour le continent africain.

Commentaires