Politique

Dogbo Blé : « J’ai des regrets que l’ambassadeur de France ne soit pas venu témoigner »

Dogbo Blé : « J’ai des regrets que l’ambassadeur de France ne soit pas venu témoigner »

Le verdict du procès des disparus du Novotel est connu. Ce jeudi 13 avril, dans la nuit, la Cour d’assises du Tribunal d’Abidjan a tranché, au terme de sept heures de plaidoiries. 4 acquittements et 6 condamnations dont l'ex-Commandant de la Garde républicaine, le général Dogbo Blé qui a écopé de 18 ans de prison. Seulement Dogbo blé a exprimé ses regrets du fait que l’ambassadeur de la France et le Commandant de l’ONUCI ne soient pas venu témoigner.

Quelques heures avant sa condamnation par la Cour d’assises d’Abidjan, le Général Dogbo Blé avait pris la parole pour une dernière fois. L’ex-Commandant de la Garde Républicaine a déclaré qu’il était innocent. Car selon lui, il ne pouvait pas assassiner Yves Lamblin, le patron du groupe SIFCA, qui était un ami de Laurent Gbagbo. Il a ajouté que l’ex-chef d’Etat ivoirien leur avait interdit de toucher à un Français de peur que la France attaque le régime.

« J’ai écouté tous les témoins et tous ceux qui sont passées à la barre. J’ai même regardé le film du Novotel. Mais à aucun moment, on ne m’a vu donner des ordres. Et jusqu’à aujourd’hui, personne ne peut dire que c’est moi qui ai envoyé quelqu’un. Je l’ai dit Yves Lamblin est le seul blanc à qui le président Gbagbo a fait visiter de fond en comble sa résidence », a déclaré Dogbo Blé.

Ensuite, l’ex-patron de la Garde républicaine sous Gbagbo a exprimé tous ses regrets, car il aurait souhaité voir l’ex-ambassadeur de la France en Côte d’Ivoire et l’ex-Commandant de l’ONUCI se succéder à la barre des témoins. Ce, lors du procès des disparus du Novotel.  

Pour rappel, 4 acquittements et 6 condamnations dont l'ex-Commandant de la Garde républicaine, le général Dogbo Blé qui a écopé de 18 ans de prison, est le verdict du procès des disparus du Novotel, rendu public hier.

 

Commentaires