Politique

Disparus de Novotel : la Cour prononce 4 acquittements et 6 condamnations dont Dogbo Blé à 18 ans de prison

Disparus de Novotel : la Cour prononce 4 acquittements et 6 condamnations dont Dogbo Blé à 18 ans de prison

La Cour d’assises d’Abidjan a vidé son délibéré du procès des disparus de Novotel en prononçant, jeudi nuit, 4 acquittements et 6 condamnations dont l'ex-Commandant de la Garde républicaine, le général Dogbo Blé qui prend 18 ans d’emprisonnement, au terme de sept heures de délibérations après les plaidoiries de la Défense.

Ci-desous la décision rendue par le juge-président de la Cour, Mourlaye Cisséko.‘’ (…)Séry Joseph, Félix Houphouët Koffi, Don Joël, Zasso Koffi non coupables de tous les faits mis à leur charge, déclare par conséquent, leur acquittement.

Déclare Yoro Tapéko Max Landry non coupable des faits d’assassinat et de séquestration mis à sa charge. En revanche, le déclare coupable des faits d’arrestation illégale mis à sa charge.

Déclare Osée Logué coupable des faits de séquestration. Déclare Dogbo Blé Brunot, Ohou Modi, Abi Jean, Guéhi Bléka complices desdits faits.

Déclare Osée Logué et Ohou Modi co-auteurs d’arrestation illégale.

Déclare Osée Logué, Ohou Modi complices des faits de séquestration.

Déclare Ohou Modi coupable des faits de disparition de cadavres. Dogbo Blé, Abi Jean complices desdits faits.

Condamne : Osée Logué à 20 ans d’emprisonnement, Dogbo Blé, Ohou Modi, Abi Jean à 18 ans d’emprisonnement, Guéhi Bléka à 10 ans d’emprisonnement Yoro Tapéko Max Landry à 6 ans d’emprisonnement

Prononce la destitution militaire à l’égard de Dogbo Blé Condamne Dogbo Blé, Abi Jean, Osée Logué, Ohou Modi aux dépens.’’

Huit militaires dont le général Dogbo Blé, ex-commandant de la Garde républicaine et deux civils sont poursuivis en assises, pour avoir non seulement  «enlevé» le 4 avril 2011, à l'hôtel Novotel au Plateau, mais aussi «séquestré et assassiné», l'opérateur économique français Yves Lambelin, ainsi que le directeur de l'hôtel Novotel d'Abidjan, Stéphane Frantz Di Rippel, le Béninois Raoul Adeossi et le Malaisien Chelliah Pandian, directeur général de l'entreprise Sania, filiale du groupe Sifca.

Commentaires