Politique

Des mesures prises pour l’enrôlement électoral, Youssouf Bakayoko

Des mesures prises pour l’enrôlement électoral, Youssouf Bakayoko

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI) ivoirienne, Youssouf Bakayoko a indiqué lundi à Grand-Bassam (banlieue sud abidjanais) que l’institution qu’il dirige "a pris toutes les mesures pour garantir l’enrôlement" électoral, débuté le même jour en Côte d’Ivoire.

 

La CEI "a pris toutes les mesures nécessaires, en liaison avec le gouvernement, pour garantir la conduite à bonne fin de (l’enrôlement sur la liste électorale), ainsi que la sécurité de tous les requérants qui se rendront dans les différents centres de recensement, sur l’ensemble du territoire national", a déclaré M. Bakayoko, lors du lancement de cette opération.

"L’inscription sur la liste électorale n’est certes qu’un droit, mais seul ce droit permet la participation des citoyens au choix des gouvernants et des décideurs, tant au niveau local, qu’au niveau national", a rappelé le président de la CEI, précisant qu’elle "est une obligation légale (…) permettant la mise à jour du fichier" électoral.

Poursuivant, Youssouf Bakayoko a de nouveau "exhorté les partis politiques (ivoiriens) à adhérer, sans hésitation à (cette) opération", dont la fin est prévue le 24 juin.

En mai, la plateforme de l’opposition ivoirienne, Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), qui juge la CEI "illégale et illégitime", a renouvelé son appel au boycott de l’enrôlement électoral, lors d'un point de presse.

Le 16 juin, la Commission électorale indépendante (CEI) ivoirienne avait décidé d’associer près de 400 bloggeuses à la campagne de sensibilisation sur l’enrôlement électoral prévu du 18 au 24 juin, pour encourager les jeunes à s’inscrire sur le fichier.

La plateforme de l’opposition ivoirienne, Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), qui juge la CEI "illégale et illégitime", a appelé au boycott de l’enrôlement électoral.

Au total, 10.850 lieux d’enrôlement (bureaux de vote) sont ouverts sur tout le territoire ivoirien pour cette opération.

La liste électorale provisoire sera publiée "le 18 juillet" et affichée "le 19 juillet", après sa révision du 18 au 24 juin. La définitive sera publiée le "15 jours" avant des élections municipales et régionales couplées dont la date n’a pas encore été fixée.

En Côte d’Ivoire, 6.318.311 électeurs figurent sur la liste électorale révisée en 2016.



afrique-sur7.fr 

Commentaires