Politique

Décès de Tondé Bonfils à la MACA/ Alain Lobognon : « Que chacun fasse son mea culpa »

Décès de Tondé Bonfils à la MACA/ Alain Lobognon : « Que chacun fasse son mea culpa »

Le décès de Tonde Bonfils, incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction (MACA), le jeudi 29 juin 2017, n’a pas manqué de faire réagir Alain Lobognon.

Le député de Fresco, résolument engagé sur la voie de la réconciliation à travers l’Alliance du 3 avril, a d’abord précisé qu’il ne s’agit pas d’une opération de charme visant les militants du Rassemblement des républicains (RDR), ni ceux du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). L’ancien ministre des Sports s’est appesanti sur le sort des prisonniers de la crise post-électorale de 2010.

« L'Alliance ne s'attardera pas sur les plaintes de ceux qui estiment que la Côte d'Ivoire peut vivre sans réconciliation. Parce que ces petites personnes ignorent ce que vivent véritablement les Ivoiriens des villages, des campagnes ou des villes qui restent accrochés à l'espoir de retrouver leurs parents en prison payant des conséquences de la crise post- électorale de 2010 contraints de vivre reclus en exil parce que craignant des sanctions », a déclaré le proche de Guillaume Soro sur les réseaux sociaux. Sur la mort de Tondé Bonfils, Alain Lobognon s’est particulièrement adressé aux « extrémistes de tous bords qui choisissent l'anathème ou lieu du silence, là où des efforts et des sacrifices sont consentis pour un nouveau départ ». « Savent-ils que cette nuit, une famille qui attendait de voir son fils libé- ré, va recevoir la nouvelle de son décès? », s’est-il interrogé avant d’inviter chacun à faire son mea culpa.

 

Commentaires