Politique

Décès à Abidjan du professeur Séry Bailly des suites d’une maladie

Décès à Abidjan du professeur Séry Bailly des suites d’une maladie

"Il était cet émérite syndicalisme avec qui, au sein du Synares, nous avons mené la lutte dans le milieu universitaire. Il était ce camarade du Parti qui, comme Ministre, fut un très proche collaborateur de son excellence le Président Laurent Gbagbo", a introduit l’ancienne Première dame Simone Gbagbo concernant la mort du professeur Séry Bailly.

L’annonce de la mort dans une clinique à Abidjan des suites d’AVC de Séry Bailly, cadre du Front Populaire ivoirien a été faite ce dimanche 2 décembre. Lui qui était au four et au moulin dans l’organisation des obsèques d’Abou Drahame Sangaré inhumé le 1er de ce mois.

Né à Abidjan le 13 mars 1948, Séry Bailly, rejoint le FPI en 1993 et devient ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique en 2000 lors de l’accession du parti de Gbagbo au pouvoir d’Etat. Deux ans plus tard, il est nommé Ministre de la Communication.

"Il était cet émérite homme de lettres qui avait une plume forte, une expressivité profonde. Il était cet homme qui se souciait de l’épineuse question de la réconciliation des victimes. En ces moments douloureux, je présente mes condoléances les plus attristées à son épouse, à ses enfants, à sa famille biologique, à sa famille politique ainsi qu’à toute la nation ivoirienne qui perd un autre de ses dignes fils", a indiqué Mme Gbagbo. 

Séry Bailly est aussi auteur de nombreuses publications scientifiques et de deux essais dont "Deux guerres de transition: Guerres américaine et Guerre ivoirienne".

Elévé au rang d'"immortel", il était vice-président de l'Académie des sciences, des arts, des cultures d'Afrique et de la diaspora, Ascad.

 

 

Commentaires

encore D'Actu
ITV