Politique

Cyril Ramaphosa élu président d’Afrique du Sud

Cyril Ramaphosa élu président d’Afrique du Sud

Seulement quinze heures après la démission de Jacob Zuma, le chef de file du Congrès national africain (ANC, parti au pouvoir), Cyril Ramaphosa, a été élu nouveau président de l’Afrique du Sud par les députés, jeudi 15 février.

Jacob Zuma a annoncé sa démission avec effet immédiat, mercredi soir, plutôt que d’être poussé vers la sortie par une motion de censure de l’ANC. Jacob Zuma, 75 ans, dix ans de plus que celui qui le remplace, était affaibli depuis des mois par des polémiques et des scandales teintés de corruption.

Depuis des semaines, Cyril Ramaphosa tentait d’obtenir un départ en douceur du chef de l’Etat afin d’éviter une catastrophe électorale en 2019. Mais il s’est heurté de front au refus de l’obstiné président, dont le mandat n’expire que l’an prochain.

Au bout de plusieurs jours de vaines tractations, la direction du parti s’est résolue mardi à prendre le taureau Zuma par les cornes en le « rappelant », ainsi qu’elle peut le faire pour tous ses membres « délégués » à un mandat gouvernemental.

Mais M. Zuma, qui n’avait aucune obligation juridique de se soumettre aux ordres de son parti, a résisté jusqu’au bout. L’opposition, qui a vainement tenté depuis des années de pousser vers la sortie celui qu’elle appelle le « délinquant » Zuma, a applaudi des deux mains l’annonce de sa démission.



Commentaires